OMNS

Traduction importante par rapport au virus

Bonjour les amis,

Cette publication édifiante de l’OMNS, une association regroupant des dizaines de médecins du monde entier, m’a parue importante pour celles et ceux qui ne prennent pas encore de grosses doses de vitamine C au quotidien.

La vitamine C est nécessaire pour la fabrication du collagène, qui est la colle de la plupart de nos organes, comme la peau ou les os, ou le fascias qui est la membrane qui enveloppe et maintien en place les fibres musculaires. C’est aussi essentiel dans la structure de nos poumons qui sont endommagés par ce virus.

J’ai retiré le nom du virus pour éviter la censure automatique immédiate, et je l’ai remplacé simplement par « virus ». Je vous rappelle aussi que la vitamine C liposomale de bonne qualité, comme celle de SANUS-Q, est considérée par les médecins comme plus efficace que les injections intraveineuses.

C’est une traduction à faire passer au fameux Pr de Marseille et à tous les médecins qui luttent honnêtement contre ce « virus » !!!

Cet article peut être réimprimé gratuitement à condition 1) qu’il y ait une attribution claire au service de nouvelles de médecine orthomoléculaire, et 2) que le lien d’abonnement gratuit OMNS http://orthomolecular.org/subscribe.html et le lien d’archive OMNS http://orthomolecular.org/resources/omns/index.shtml sont inclus.

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
Service de nouvelles sur la médecine orthomoléculaire, 13 Octobre, 2020

original ici http://orthomolecular.org/resources/omns/v16n50.shtml

La vitamine C réduit les décès par « virus » de deux tiers (-75%)

Commentaire de Patrick Holford

(OMNS 13 octobre 2020) Le premier essai randomisé contrôlé par placebo au monde conçu pour tester la vitamine C intraveineuse à haute dose pour le traitement du « virus » a réduit la mortalité des patients les plus gravement malades de deux tiers. [1]

Plus d’infos pour traiter le virus avec la vitamine C

Bonjour les amis,

… / …

Profitez-en pour téléphoner ou visiophoner à des personnes dont vous n’aviez plus de nouvelles depuis longtemps, pour savoir comment ils vont et les soutenir psychologiquement ou financièrement si nécessaire. En cherchant on trouve toujours quelqu’un en plus mauvaise posture que soi, et cela nous donne l’occasion d’aider, une action toujours source de joie intérieure.

Bien sûr profitons de cette heure quotidienne pour faire de l’exercice physique, car comme vous avez pu le lire dans mon livre, c’est un des piliers de la bonne santé.

Pour celles et ceux qui n’ont pas lu mon livre, je vous conseille de le faire, il est gratuit à télécharger ici, et il coûte environ 20 euros en le commandant ici chez Bookelis ou ici un peu moins cher sur Amazon car les frais d’envoi y sont moins élevés.

INFO importante : Le professeur Raoult a saisi cet avocat spécialisé pour porter plainte contre l’interdiction de l’hydroxy-truc 👍👍👍 Alors que l’IHU de Marseille a le taux de mortalité le plus bas de France, avec moins de 0,5%, le gouvernement vient de leur interdire la fourniture du médicament qui fonctionne, l’hydroxy-truc !

Un scandale criminel dont la justice indépendante rendra compte je l’espère !

Vidéo à voir … / …

Service de nouvelles sur la médecine orthomoléculaire, 20 Octobre, 2020

original ici en PDF http://www.orthomolecular.org/resources/omns/fra/v16n51-fra.pdf

L’ignorance médicale et le génocide de patients atteints de « virus »

Commentaire de W. Gifford-Jones, Médecin

(OMNS 20 oct. 2020) Soignant les malades, Hippocrate, le Père de la médecine, conseillait : « En premier lieu, ne pas nuire ». Malheureusement, ce principe très cher n’a pas été suivi dans les soins aux patients atteints d’une infection à « virus ». Perdre un être cher à cause d’un cancer ou d’une autre maladie est toujours tragique. Mais en perdre un à cause de la « crise de virus », alors qu’elle aurait pu être évitée, est un acte impardonnable qui entraîne le meurtre en masse de vies innocentes. Cela s’est produit en raison de l’ignorance de l’histoire, de l’hypocrisie, du manque de formation des médecins en matière de médecine alternative et de la fermeture d’esprit quant aux bienfaits médicaux vitaux de fortes doses de vitamine C administrées par voie intraveineuse (IVC).

… / …

Ce qui est choquant, c’est que pas un seul médecin hygiéniste n’a répondu que l’IVC était prescrite à ceux qui mouraient d’une infection par un « virus ».

Une autre surprise a été la réaction de Johns Hopkins, l’un des grands hôpitaux du monde. Ses éminents professeurs ont été les premiers à introduire auprès leurs étudiants, la valeur d’apprendre au chevet du malade. Pendant cette « crise de virus », ils étaient considérés comme l’autorité en matière de déclaration du nombre de décès dus aux « virus ». J’ai donc été choqué de recevoir cette réponse : « Nous ne menons pas d’essais cliniques et nous n’administrons pas de C comme traitement pour le « virus » ». Et même la faculté de médecine de Harvard, où j’ai passé tant d’années en tant qu’étudiant et plus tard en tant que chirurgien, ne m’a jamais répondu.

Qu’est-ce qui va se passer ? C’est que l’étude chinoise ne parviendra probablement pas à mettre fin à la controverse et que les patients continueront à mourir inutilement de ce virus. J’espérais qu’un expert en infectiologie, ou un médecin hygiéniste, aurait la curiosité intellectuelle de demander : « Je me demande si des doses élevées d’IVC ne pourraient pas sauver des vies ? » Il est tragique que cela ne se soit pas produit. Certains qualifieraient cela d’ignorance médicale, d’autres de faute professionnelle, ou si un être cher est mort comme un meurtre, et finalement un tribunal examinant tous les faits déciderait qu’il s’agisse d’un meurtre de masse.

… / …

Vitamine C bonne pour le bétail

La vitamine C pour les animaux

Je suis très heureux de vous traduire cet article, qui explique enfin pourquoi des animaux, qui pourtant fabriquent eux-mêmes de la vitamine C dans leur foie, peuvent mourir de problèmes cardiaques ou de cancer ou autre, alors que la vitamine C devrait l’empêcher. La raison est que leur état de stress dépasse la capacité de production de leur foie, et donc la maladie s’installe par manque d’ascorbate. C’est pourquoi les mégadoses de vitamine C peuvent aussi aider nos amis animaux à guérir, et aussi de façon spectaculaire, dans les cas où leur foie n’est pas assez productif en ascorbate !

Quel avantage décisif pour la survie de notre civilisation que fut la découverte de la vitamine C et de ses usages. Et merci l’OMNS et Théo pour avoir publié cet article !

Comment fonctionne la thérapie à l’ascorbate à haute dose à la ferme, par Théo Farmer

Cet article peut être réimprimé gratuitement à condition 1) qu’il y ait une attribution claire au service de nouvelles de médecine orthomoléculaire, et 2) que le lien d’abonnement gratuit OMNS http://orthomolecular.org/subscribe.html et le lien d’archive OMNS http://orthomolecular.org/resources/omns/index.shtml sont inclus.

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
Service de nouvelles sur la médecine orthomoléculaire, 01 Novembre, 2020

original en Anglais ici http://www.orthomolecular.org/resources/omns/v16n52.shtml

(OMNS 1 novembre 2020) La grande majorité des animaux produisent leur propre vitamine C. Ce fait très important n’est pas largement connu. Mais une fois que vous comprenez le but de l’ascorbate chez les mammifères, votre vie et peut changer considérablement.

Notre vie dans notre ferme d’élevage dans l’Oregon a changé avec notre compréhension de la vitamine C et de la façon dont elle peut être utilisée avec les animaux.

Le but de cet article est de fournir des conseils et des procédures que vous pouvez utiliser pour administrer des nutriments à forte dose pour résoudre les problèmes de santé aigus et chroniques chez les animaux (nous élevons des vaches, des poulets et des porcs et utilisons de la vitamine C avec tous, et cela fonctionne également avec des animaux domestiques).

Tout praticien orthomoléculaire vous dira que la vitamine C, l’acide ascorbique, l’ascorbate, est le nutriment le plus important de la boîte à outils. Voici quelques cas dramatiques.

Cas 1 : Listériose chez un veau

Cas 2 : Vache à terre avant / après le vêlage

Cas 3 : Vache en état de choc suite à un ballonnement

Cas 4 : Diverses maladies chez les porcs

Succès répétable

Notre ferme s’engage à n’utiliser que des minéraux et des nutriments, et nous avons constaté qu’une dose élevée de vitamine C, administrée par voie orale, peut faire des merveilles pour les animaux avec une bonne compréhension et avec persévérance en l’administrant au moins deux fois par jour jusqu’à ce que l’animal revienne à la normale.

Une partie de notre quête en tant que ferme consiste à documenter les méthodes orthomoléculaires avec des animaux, afin qu’elles puissent être utilisées par les agriculteurs du monde entier. La science de la santé la plus avancée dépend désormais de la compréhension de la santé microbienne de notre corps et de l’environnement. [6]

Les thérapies orthomoléculaires, contrairement aux produits chimiques pharmaceutiques et agricoles industriels, peuvent être utilisées dans les fermes sans perturber le microbiome des sols, des plantes, des animaux et des agriculteurs, elles sont donc essentielles à l’avenir d’une agriculture saine et d’une alimentation saine.

(Theo Farmer est l’auteur de Buttercup, Me, and Vitamin C, le premier livre d’images orthomoléculaire pour enfants. Il a des blogs sur ses sites Web www.heliosfarms.com et www.hfpma.online. Vous pouvez y télécharger gratuitement un pdf du livre.)

COVID-19, la Chine utilise la vitamine C

Bonjour cher(e)s inscrit(e)s,

Voici deux articles qui avancent l’intérêt des grosses doses de vitamine C pour lutter contre le virus COVID-19.

le livre

Les mégadoses de vitamine C ont été utilisées contre d’autres virus depuis des décennies, comme vous pouvez le lire dans mon nouveau livre “Évitons 80% des maladies graves, ces médecins nous expliquent comment », par DAVID GIQUELLO, qui peut être téléchargé ici https://tresbonnesante.fr/mon-livre/ ou acheté en papier ici https://amzn.to/2Pl9ZjR

Voici ma traduction du premier article, provenant du fameux site de l’Association pour  la médecine Orthomoléculaire, lancée par Linus Pauling le double Prix Nobel :

# Des tonnes de vitamine C à WUHAN : La Chine utilise la vitamine C contre le COVID-19

Cet article peut être partagé gratuitement à condition : 1) qu’il y ait une attribution claire au service des nouvelles de la médecine orthomoléculaire, et 2) que le lien d’abonnement gratuit à l’OMNS http://orthomolecular.org/subscribe.html et le lien des archives de l’OMNS http://orthomolecular.org/resources/omns/index.shtml soient inclus.

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Orthomolecular Medicine News Service, 23 février 2020

DES TONNES DE VITAMINE C À WUHAN

La Chine utilise de la vitamine C contre le COVID-19

par Andrew W. Saul, rédacteur en chef

Service de nouvelles sur la médecine orthomoléculaire

(OMNS 23 février 2020) Nous pouvons tous convenir que 50 tonnes de vitamine C se qualifient à peu près comme une mégadose. Nous pouvons également convenir que le transport par camion de 50 tonnes de vitamine C, directement à Wuhan, face à l’épidémie de COVID-19, est considéré comme une nouvelle.

Les médias d’information ne rapportent pas cela, ni aucune autre nouvelle de mégavitamine significativement positive.

Traduction du texte de la photo : “Hier, 50 tonnes de vitamine C pouvant booster le système immunitaire, ont été envoyées de notre usine DSM de Jiangshan vers la province de Hubei, dont Wuhan est la capitale. Le texte de la bannière sur le camion indique : “Dans la lutte contre N-COV, les personnels de DSM Jiangshan sont de tout coeur avec les habitants de Wuhan”.

Suite de l’article : Aimant la photo, mais nécessitant une authentification, j’ai consulté mon correspondant médical en Chine, Richard Cheng, MD. Il l’a confirmée en disant: « Cela a été rapporté dans les médias chinois il y a environ 2 semaines ». Un autre traducteur a également vérifié de manière indépendante l’exactitude de la traduction.

Soit dit en passant, DSM signifie simplement Dutch State Mines, la société mère aux Pays-Bas de DSM Jiangshan Pharmaceutical Co., Ltd. La division chinoise a été reconnue comme une «entreprise chinoise avec une contribution exceptionnelle à la responsabilité sociale». https://www.dsm.com/countrysites/locations/jiangshan/en_us/home.html Il existe une autre usine DSM en Écosse, qui fabrique également de la vitamine C.

Nous sommes tellement habitués à être menti que la vérité est comme un diamant dans un magasin à cinq sous : vous ne pouvez pas croire qu’il est réel parce qu’il est mélangé avec les contrefaçons. Les informations sur le traitement de COVID-19 axé sur la nutrition ont été qualifiées de «fausses nouvelles» et de «fausses informations». Je dis que ce qui est « faux » et « faux » est l’omission délibérée de toute nouvelle de mesures salvatrices et salvatrices déjà en cours pour aider le peuple chinois et le reste de notre planète.

Voici des nouvelles aussi vérifiées mais toujours non signalées de la vitamine C intraveineuse à haute dose contre le COVID-19 en Chine :

February 21, 2020Three Intravenous Vitamin C Research Studies Approved for Treating COVID-19
February 16, 2020Early Large Dose Intravenous Vitamin C is the Treatment of Choice for 2019-nCov Pneumonia
February 13, 2020Coronavirus Patients in China to be Treated with High-Dose Vitamin C
February 10, 2020VITAMIN C AND ITS APPLICATION TO THE TREATMENT OF nCoV CORONAVIRUS: How Vitamin C Reduces Severity and Deaths from Serious Viral Respiratory Diseases
February 2, 2020Hospital-based Intravenous Vitamin C Treatment for Coronavirus and Related Illnesses
January 30, 2020Nutritional Treatment of Coronavirus
January 26, 2020Vitamin C Protects Against Coronavirus

Sommaire

1) Trois études confirmées à plusieurs reprises sur la vitamine C pour lutter contre le COVID-19 sont en cours en Chine. http://orthomolecular.org/resources/omns/v16n12.shtml 

2) La confirmation a également été obtenue que 50 tonnes (oui, des tonnes) de vitamine C ont été données par un grand fabricant de vitamine C et transportées par camion à Wuhan.

3) Le public concerné ne reçoit que des nouvelles « ayez peur jusqu’à ce que nous vous vaccinions ».

4) Le partage d’informations sur la recherche sur les vitamines contre COVID-19 est désormais systématiquement bloqué par Facebook et d’autres géants des médias sociaux.

5) Les médias ne rendent compte de rien de tout cela. Par conséquent, je vous demande de prendre la décision de le faire et de partager tout cela avec tous ceux que vous pouvez. #Fin de la traduction de l’article.


# Et le deuxième message

Du 19 février 2020, déjà en français, fut publié par un fabricant de Vitamine C liposomique dont je recommande désormais les produits en tant qu’affilié :

“Je m’excuse de ne pas avoir corrigé mon pauvre français dans cet e-mail, mais je voulais vous faire parvenir ce message le plus rapidement possible.

L’un des problèmes les plus importants qui ont une incidence sur ma prise de décision au jour le jour (et à plus long terme) est d’être un père et de protéger et de nourrir mes enfants du mieux que je peux. Les événements très tristes et désolants qui se déroulent en Chine, et qui affectent littéralement de nombreux autres pays, sont la propagation de la forme la plus récente du virus Corona, surnommée COVID-19 par l’OMS, inefficace et lente, et comme nous résidons actuellement dans Chiangmai – une destination touristique majeure en Thaïlande – je suis très inquiet et je suis extrêmement vigilant.

J’ai, pendant longtemps, recommandé la vitamine C liposomale pour de nombreux maux, et bien sûr pour l’entretien général du système immunitaire. J’ai été ravi de lire que certains membres de la communauté scientifique et médicale, au moins certains des professionnels les plus sensibles de cette communauté, préconisaient de grandes doses de vitamine C intraveineuse comme protocole à suivre pour lutter contre ce virus. D’après ce que je comprends, depuis hier, au moins un hôpital en Chine administre des patients sur cette base.

Si vous souhaitez un lien vers ces articles, faites-le moi savoir.

J’ai administré de la vitamine C liposomale (qui, comme vous le savez probablement, est bien plus biodisponible à 95%) à mes enfants à des doses quotidiennes plus importantes – matin et soir – depuis que ce virus est devenu courant au début du mois dernier.

Je veux être sûr que vous, en tant que précieux client, faites de même. Nous avons créé un code de coupon supplémentaire que vous pouvez utiliser à cet égard, et tout ce que vous avez à faire est d’appliquer le coupon lors du paiement et vous recevrez une remise de 10% sur le prix actuel de notre vitamine C liposomale de marque SANUS-q avec du glutathion jusqu’à épuisement de nos stocks actuels:

Code promotionnel: COVID-19

vitamine C

Si vous rencontrez des problèmes avec le processus de commande, veuillez nous en informer. Envoyez-nous un e-mail à support@sanus-q.com et nous vous répondrons dans les plus brefs délais. Soyez patient, car nous avons été submergés de demandes de renseignements au cours des derniers jours.

Cette offre est valable jusqu’à épuisement des stocks actuels, ou jusqu’au 4 février – selon la première éventualité!

En vous souhaitant le meilleur pour votre santé, selon vos propres conditions,

Kel STUART, Fondateur”

Bon courage donc, si vous êtes touchés par cette épidémie, et bonne prévention si ce n’est pas le cas.

DG

Des hôpitaux de New York traitent des patients du coronavirus avec la vitamine C

Bonjour à vous,

Tout d’abord je vous souhaite la plus grande patience en cette période de confinement, et ensuite le courage et la force de participer à l’effort de lutte pour aider les plus faibles.

Pour celles et ceux qui n’ont pas eu confiance dans mes articles du 24 février et du 3 mars sur https://tresbonnesante.fr/, mentionnant l’utilisation de méga doses de vitamine C par des docteurs chinois, peut-être aurez-vous confiance maintenant qu’il s’agit de médecins américains dans des hôpitaux américains ?

C’est le moment de vous rappeler que je n’utilise que des sources d’information fiables, provenant d’organisations sérieuses, comme La Fondation pour la Vitamine C (The Vitamin C Foundation https://www.vitamincfoundation.org/) créée depuis longtemps par un groupe de médecins dont le Dr Fonorrow, ou Médecine Orthomoléculaire (Orthomolecular Medicine http://www.orthomolecular.org/) créée après les travaux du double prix Nobel Linus Pauling, aussi dirigée par un groupe de médecins lanceurs d’alerte.

D’ailleurs, le peu de personnes qui ont fait l’effort de lire mon livre de plus de 400 pages, se sont rendu compte du sérieux des sources d’information utilisées, dont plus de 20 livres écrits par des médecins chercheurs.

Il est très rare de trouver un tel livre qui résume des dizaines d’autres livres écrits par des auteurs renommés !! Pour dire vrai je n’ai jamais rencontré un livre comme le mien, et c’est d’ailleurs pour cela que je l’ai écrit !

Malheureusement personne ne l’a acheté, une douzaine d’exemplaires vendus, ni même téléchargé gratuitement, 75 téléchargements, et donc personne ou presque ne l’a lu. Téléchargement gratuit ici en 4 fichiers https://tresbonnesante.fr/mon-livre/

Cela ne me dérange pas, puisque je l’ai fait facilement, avec plaisir et dévouement, et sans rien attendre en retour, mais c’est choquant que presque personne ne s’y intéresse, alors qu’il contient de telles révélations faites par ces médecins, qui peuvent permettre d’éviter les pires maladies pour des dizaines de millions de personnes qui en souffrent chaque année !

Je me demande d’ailleurs si je dois continuer à écrire des articles et à payer pour le service de diffusion des lettres de nouvelles, puisque personne ne semble s’intéresser aux informations que je délivre.

Sur plus de 3 000 inscrits sur cette ancienne liste de Jules Trésor, que seulement 75 téléchargements gratuits de mon livre soient déclenchés, cela me paraît invraisemblable.

Est-ce juste la personne qui écrit les articles qui est importante, ou bien est-ce la qualité et l’utilité des informations délivrées qui doivent primer ??

En tout cas Jules Trésor est aussi déçu que moi du non-succès de mon livre auprès de ses anciens abonné(e)s, qu’il trouve exceptionnel, et bien plus utile et solide que tout ce qu’il n’avait jamais produit lui-même auparavant.

Bref, revenons à ce nouvel article qui parle de l’utilisation, aux USA, d’injections de vitamine C.

Avant tout je précise qu’ils injectent 1.500 mg 3 ou 4 fois par jour ce qui peut certainement aider, mais qui est très loin des 100.000 ou 200.000 mg par 24 heures qu’injectent les médecins qui veulent de vrais résultats rapides et concluants. Voyez dans mon livre, plusieurs médecins spécialistes des mégadoses de vitamine C et leurs travaux y sont résumés. Cet essai aux USA utilise des doses 20 à 30 fois moins élevées, ce qui prépare à un échec évident.

Encore une fois, à mon avis, ils vont finir par conclure de l’inutilité de la vitamine C, sans préciser qu’ils n’ont pas fait ce qu’il fallait… La mauvaise foi l’emportera, comme depuis 70 ans concernant la vitamine C, et le grand public ne connaîtra jamais la vérité.

Je suppose donc que tout cela fait partie d’un plan d’existence plus large, et que les souffrances infligées sont considérées utiles… En tout cas, quoi qu’on en dise, pour l’instant cette pandémie fait du bien à la planète, et c’est un plaisir de retrouver des cieux plus clairs et moins pollués, et d’entendre à nouveau les chants des oiseaux, qui habitaient ces lieux bien avant nous les humains, et que nous avions presque tous zigouillés avec notre modèle de société de consommation matérielle et de reproduction biologique irraisonnées.

Donc, pour la planète, vive la pandémie !!


Extraits traduits de l’article du journal: New York Post

https://nypost.com/2020/03/24/new-york-hospitals-treating-coronavirus-patients-with-vitamin-c/

Ce journal n’est pas une fake-news, car selon Wikipedia, c’est un des plus anciens journaux : “Le New York Post est un des plus anciens (ou, selon les critères, le plus ancien) journaux américains, encore publié de nos jours. Il a été créé en 1801 par Alexander Hamilton, sous le nom de New-York Evening Post. Sa ligne éditoriale est conservatrice.”

Titre traduit : Hôpitaux de New York traitant des patients atteints de coronavirus avec de la vitamine C. Par Lorena Mongelli et Bruce Golding. 24 mars 2020 | 17h04

Extraits du texte : Des patients atteints de coronavirus gravement malades dans le plus grand système hospitalier de l’État de New York reçoivent des doses massives de vitamine C – selon des rapports prometteurs selon lesquels cela avait aidé la Chine quand elle était durement touchée.

Le Dr Andrew G. Weber, pneumologue et spécialiste des soins intensifs affilié à deux établissements de santé Northwell à Long Island, a déclaré que ses patients en soins intensifs atteints du coronavirus reçoivent immédiatement 1 500 milligrammes de vitamine C. par voie intraveineuse.

Des quantités identiques du puissant antioxydant sont ensuite réadministrées trois ou quatre fois par jour, a-t-il déclaré. Chaque dose représente plus de 16 fois l’apport nutritionnel quotidien recommandé en vitamine C du National Institutes of Health, qui n’est que de 90 milligrammes pour les hommes adultes et de 75 milligrammes pour les femmes adultes.

Le régime est basé sur des traitements expérimentaux administrés à des personnes atteintes du coronavirus à Shanghai, en Chine, a déclaré Weber.

« Les patients qui ont reçu de la vitamine C ont fait beaucoup mieux que ceux qui n’en ont pas reçu », a-t-il déclaré.

« Cela aide énormément, mais ce n’est pas mis en évidence parce que ce n’est pas une drogue sexy. »

La vitamine C est administrée en plus de médicaments tels que l’hydroxychloroquine, un antipaludéen, l’antibiotique azithromycine, divers produits biologiques et des anticoagulants, a déclaré Weber. Mardi, les hôpitaux de New York ont eu la permission fédérale de donner un cocktail d’hydroxychloroquine et d’azithromycine à des patients désespérément malades sur la base de «soins de compassion». Le président Trump a tweeté que la thérapie combinée non prouvée a « une réelle chance d’être l’un des plus grands changeurs de jeu de l’histoire de la médecine ».

Weber, 34 ans, a déclaré que les niveaux de vitamine C chez les patients atteints de coronavirus chutent considérablement lorsqu’ils souffrent de septicémie, une réponse inflammatoire qui se produit lorsque leur corps réagit de manière excessive à l’infection.

« Il est tout à fait logique dans le monde d’essayer de maintenir ce niveau de vitamine C », a-t-il déclaré.

Fin de traduction.


Voilà, vous êtes servis, cela ne fait que confirmer ce que je vous avais traduit il y a presque 1 mois déjà, les mégadoses de vitamine C sont extraordinaires contre les infections en tous genres, virales ou bactériennes, comme des centaines de médecins à travers le monde l’ont dit depuis les années 1940.

Merci d’avoir pris le temps de me lire. Que ces informations puissent vous aider !

Bon courage !

David Giquello

Retour haut de page