Plus d’infos pour traiter le virus avec la vitamine C

Bonjour les amis,

… / …

Profitez-en pour téléphoner ou visiophoner à des personnes dont vous n’aviez plus de nouvelles depuis longtemps, pour savoir comment ils vont et les soutenir psychologiquement ou financièrement si nécessaire. En cherchant on trouve toujours quelqu’un en plus mauvaise posture que soi, et cela nous donne l’occasion d’aider, une action toujours source de joie intérieure.

Bien sûr profitons de cette heure quotidienne pour faire de l’exercice physique, car comme vous avez pu le lire dans mon livre, c’est un des piliers de la bonne santé.

Pour celles et ceux qui n’ont pas lu mon livre, je vous conseille de le faire, il est gratuit à télécharger ici, et il coûte environ 20 euros en le commandant ici chez Bookelis ou ici un peu moins cher sur Amazon car les frais d’envoi y sont moins élevés.

INFO importante : Le professeur Raoult a saisi cet avocat spécialisé pour porter plainte contre l’interdiction de l’hydroxy-truc 👍👍👍 Alors que l’IHU de Marseille a le taux de mortalité le plus bas de France, avec moins de 0,5%, le gouvernement vient de leur interdire la fourniture du médicament qui fonctionne, l’hydroxy-truc !

Un scandale criminel dont la justice indépendante rendra compte je l’espère !

Vidéo à voir … / …

Service de nouvelles sur la médecine orthomoléculaire, 20 Octobre, 2020

original ici en PDF http://www.orthomolecular.org/resources/omns/fra/v16n51-fra.pdf

L’ignorance médicale et le génocide de patients atteints de « virus »

Commentaire de W. Gifford-Jones, Médecin

(OMNS 20 oct. 2020) Soignant les malades, Hippocrate, le Père de la médecine, conseillait : « En premier lieu, ne pas nuire ». Malheureusement, ce principe très cher n’a pas été suivi dans les soins aux patients atteints d’une infection à « virus ». Perdre un être cher à cause d’un cancer ou d’une autre maladie est toujours tragique. Mais en perdre un à cause de la « crise de virus », alors qu’elle aurait pu être évitée, est un acte impardonnable qui entraîne le meurtre en masse de vies innocentes. Cela s’est produit en raison de l’ignorance de l’histoire, de l’hypocrisie, du manque de formation des médecins en matière de médecine alternative et de la fermeture d’esprit quant aux bienfaits médicaux vitaux de fortes doses de vitamine C administrées par voie intraveineuse (IVC).

… / …

Ce qui est choquant, c’est que pas un seul médecin hygiéniste n’a répondu que l’IVC était prescrite à ceux qui mouraient d’une infection par un « virus ».

Une autre surprise a été la réaction de Johns Hopkins, l’un des grands hôpitaux du monde. Ses éminents professeurs ont été les premiers à introduire auprès leurs étudiants, la valeur d’apprendre au chevet du malade. Pendant cette « crise de virus », ils étaient considérés comme l’autorité en matière de déclaration du nombre de décès dus aux « virus ». J’ai donc été choqué de recevoir cette réponse : « Nous ne menons pas d’essais cliniques et nous n’administrons pas de C comme traitement pour le « virus » ». Et même la faculté de médecine de Harvard, où j’ai passé tant d’années en tant qu’étudiant et plus tard en tant que chirurgien, ne m’a jamais répondu.

Qu’est-ce qui va se passer ? C’est que l’étude chinoise ne parviendra probablement pas à mettre fin à la controverse et que les patients continueront à mourir inutilement de ce virus. J’espérais qu’un expert en infectiologie, ou un médecin hygiéniste, aurait la curiosité intellectuelle de demander : « Je me demande si des doses élevées d’IVC ne pourraient pas sauver des vies ? » Il est tragique que cela ne se soit pas produit. Certains qualifieraient cela d’ignorance médicale, d’autres de faute professionnelle, ou si un être cher est mort comme un meurtre, et finalement un tribunal examinant tous les faits déciderait qu’il s’agisse d’un meurtre de masse.

… / …

Retour haut de page