Cardiaque

Articles (sans les pages) relatifs au système cardiovasculaire

Vitamine C pour santé cardiaque selon Dr Rath

Saviez-vous que la carence chronique en vitamine C peut causer des maladies cardiaques ? Il est bien connu que nous avons besoin de quantités suffisantes de vitamine C pour prévenir le scorbut. Mais le travail effectué par le Dr Matthias Rath et ses collègues chercheurs appuie le concept selon lequel la carence en vitamine C est un facteur de risque indépendant de l’athérosclérose (dépôt de plaque le long des artères) et des maladies cardiovasculaires.  

Dans une étude révolutionnaire, menée en 2015 et publiée dans l’American Journal of Cardiovascular Disease, des chercheurs de l’Institut de Recherche Dr Rath ont démontré que ce n’est pas le cholestérol mais bien la carence chronique en vitamine C qui donne lieu à l’athérosclérose – la cause première des crises cardiaques et d’AVC – qui se caractérise par le durcissement et le rétrécissement des artères.

(la suite dans l’article complet…)

Journée mondiale des droits des femmes

Bonjour, nous fêtons la journée mondiale des droits des femmes, selon les Nations Unies. Je pense que les femmes méritent bien plus qu’une journée par an, mais bon, c’est ainsi qu’ils veulent organiser nos joies et nos pensées, selon un calendrier bien réglé… par eux !

Mon regret est qu’ils n’ont pas mentionné le plus grand risque de mortalité pour la femme du 21 ème siècle, et que très peu sont conscientes des risques qu’elles encourent, et encore moins des solutions qui existent pour s’en protéger !!!

N’est-il pas paradoxale de vouloir fêter les femmes sans jamais les avoir averti de se protéger contre les maux qui en tue le plus grand nombre. Alors moi je fais ce que les autorités médicales responsables n’ont pas fait, dans mon livre et ci-après, je vous explique ce que les femmes doivent redouter le plus, et les solutions pour s’en protéger.

Si jamais vous trouvez mon travail utile, alors offrez mon livre papier aux femmes que vous connaissez. Il est déjà disponible sur Amazon mais aussi à la FNAC, 15 Euros par livre et par femme, pour gagner des années de vie en bonne santé, ce livre devrait être distribué gratuitement à toutes les femmes !!!

Tiens, d’ailleurs vous pouvez déjà leur envoyer mon livre en format PDF, et gratuitement, pour vous servir, sur la page ‘Mon livre’ de mon site internet.

Voici le chapitre concernant la première cause de mortalité pour les femmes, et le moyen de s’en protéger :

80% des MCV sont évitables

Selon cette nutritionniste diplômée d’Etat :

Mme Marie-Laure André “Prévenir les accidents vasculaires par l’alimentation”, de 2016, ISBN 978-2889117680

Je l’ai ajouté au chapitre “Discours Officiel” puisqu’il est écrit par une fonctionnaire française, diététicienne en milieu hospitalier.

Résumé de point clés :
Dans la préface, le médecin Jean-Michel Tartière, chef de pôle cardiovasculaire, rappelle que le “régime méditerranéen” est l’une des pierres angulaires de notre bonne santé, et que c’est un moyen de prévention des maladies cardiovasculaires.
L’introduction nous rappelle que les maladies cardiovasculaires (MCV) étaient la deuxième cause de mortalité en France en 2015, après les cancers, avec plus de 150 000 décès par an ! Il y a 110 000 infarctus du myocarde par an en France.
Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) quant à eux sont la troisième cause de mortalité pour l’homme, et la première pour la femme, et la première cause de handicap. Il y en a 130 000 par an !

On y apprend que les facteurs de risque sont clairement identifiés, et que bon nombre de ces accidents pourraient être évités. Dès le début il est écrit que c’est une certaine hygiène de vie qui permet d’agir directement sur les facteurs de risque. Pas besoin de produits miraculeux ou de machines de haute technologie, simplement quelques changements d’habitudes. La malbouffe est pointée du doigt, qui progresse dans le monde entier, malgré une certaine prise de conscience des populations…

Ce livre nous mets directement dans le vif du sujet, avec le moyen de prévention ; Extrait de la page 11 : “Ce type d’alimentation, c’est le régime méditerranéen. Riche en fibres, en composés antioxydants, en graisses végétales, et pauvre en graisses animales et en aliments transformés. Plus qu’un régime, c’est tout un art de se nourrir !” Fin d’extrait

L’hypertension artérielle, donnée comme représentant 35% du risque d’AVC, est abordée en page 33. Il y est bien précisé qu’elle est dùe à la perte d’élasticité des artères et à leur rigidification. La solution est donnée page 34, extrait :
“L’hypertension artérielle n’est pas une fatalité : certains paramètres tels que l’activité physique et l’alimentation peuvent significativement et durablement faire baisser les chiffres de la tension artérielle.”
Donc ici encore, l’alimentation et l’activité physique sont les solutions contre ces 40% de risque d’AVC dus à l’hypertension.

Le stress est abordé en page 46, comme étant aussi un facteur de risque, mais là encore aucune mention des processus biologiques destructifs engendrés par le stress. D’autres sujets intéressants sont traités, comme l’excès de poids et l’alcool.

En troisième partie, page 60, elle aborde le sujet de la diabolisation des graisses, qui ont été des cibles pendant des dizaines d’années. Alors que le corps a besoin de graisses, puisque toutes nos cellules ont des membranes faites de graisses, et notre cerveau aussi en est plein ! Il existe d’ailleurs des acides gras essentiels, dont notre corps a besoin, et qu’il ne peut pas fabriquer lui-même. Il faut donc en manger.

Extrait page 61 : “En réalité, il n’y a pas réellement de “mauvaise graisse” puisque tous les acides gras, qu’ils soient saturés ou insaturés, ont un rôle essentiel dans l’organisme.”
Des vitamines très importantes sont aussi accrochées à ces graisses que l’on mange, dont on ne peut pas se passer. Par contre, les graisses synthétiques sont un problème, car non naturelles, ces graisses dites “hydrogénées”, ne sont pas reconnues par l’organisme et son microbiote et causent des réactions inflammatoires nocives.

La page 64 est importante car elle rappelle que les acides gras essentiels doivent être absorbés dans des proportions naturelles. C’est à dire dans les proportions que présente la viande de poisson, où les Oméga-3 sont plus importants. Les aliments modernes transformés, sont surtout riches en oméga-6, qui en trop grande quantité provoquent de l’inflammation. La proportion entre ces deux types d’acides gras devrait être de 1 pour 5, soit 5 fois plus d’oméga 6, mais la nourriture moderne double ce ratio, passant à 1 pour 10, ce qui est beaucoup trop.

Ensuite l’Étude de Lyon, de l’INSERM de Bron, de 1994 à 1999 est mentionnée, et on y lit clairement ce fait choquant, qui aurait dû être intégré par tous les français depuis cette date, que l’adoption d’un régime méditerranéen permet d’éviter jusqu’à 73% des rechutes d’infarctus !!

Mais depuis cette étude, le nombre d’accidents cardiovasculaires n’a cessé d’augmenter, donc l’information n’est pas passée, et plein de gens en meurent ou en souffrent encore aujourd’hui en 2020, alors que la solution est scientifiquement connue et vérifiée depuis 25 ans !

Ce livre mentionne ensuite quelques études qui ont été faites depuis, très peu nombreuses et surtout moins ciblées, et n’appofondissant jamais le sujet, comme l’étude PREDIMED de 2013, qui montrait des résultats moins encourageants.

Les fibres sont abordées p 69. C’est encore un composé qui est absent de la nourriture moderne, industrielle et transformée. Pourtant les fibres sont essentielles au rythme de transit de nos intestins, et sont une part importante de la nourriture des bonnes bactéries de notre microbiome qui fabriquent tant de micronutriments essentiels pour nous. Les fibres sont aussi nécessaires pour ralentir la diffusion des sucres et empêcher les pics dramatiques de glycémie.

Bien sûr les fruits et légumes frais du régime méditerranéen sont riches en antioxydants de toutes sortes, en vitamines, minéraux et enzymes essentielles… à condition de ne pas tous les cuire et d’en absorber une bonne quantité frais.
Notons qu’elle a oublié de mentionner la pollution de l’air comme facteur important de stress sur notre système circulatoire. Les experts considèrent que les nanoparticules des gaz d’échappement ainsi que des poussières de pneu, sont responsables de 40% des AVC !

Car ces molécules minuscules irritent fortement les parois de nos artères après y avoir facilement pénétré grâce à leur taille passe partout.
Ce livre donne encore pleins d’informations utiles, et même des recettes pour aider les novices à retrouver une façon saine et plus naturelle de manger. La quatrième de couverture contient une phrase frappante qui en dit long :

“Les AVC et les infarctus ne sont pas une fatalité ! On peut limiter leurs risques à 80% en adoptant un mode de vie sain.”

Et voilà, 80% d’accidents cardiovasculaires en moins, en France ce sera 90 000 infarctus et 105 000 AVC évités par an. Ces victimes par millions au niveau mondial savent-elles que leurs vies sont chamboulées par manque d’information ? Comment leur faire connaître et prendre au sérieux cette information, pour leur éviter ces souffrances ?

Livre pour prévenir 80% des accidents cardiovasculaires

Le saviez-vous? La grande majorité des accidents cardiovasculaires (AVC, arrêts cardiaques et autres) peuvent être évités par une alimentation adaptée ?

 Et c’est une professionnelle française qui travaille dans les hôpitaux français qui l’écrit dans un livre!
Pour moi ce livre devrait être donné à toute personne qui atteint l’âge de 40 ans, car ainsi beaucoup de morts, de handicaps et des milliards seraient économisés sur les cotisations d’Assurance Maladie obligatoires.

Pour des raisons de droits d’auteurs je ne peux pas copier exactement les phrases contenues dans ce livre, et de toute façon il vaut mieux que vous l’achetiez pour le lire vous-même, mais je peux vous dire un peu ce qu’il contient … et c’est choquant !

Bien sûr de nombreux livres mentionnent ces faits concernant la possibilité de prévenir les accidents cardiovasculaires, mais ici c’est écrit noir sur blanc par une professionnelle payée par la sécurité sociale et donc par l’état !
Pourquoi ce système obligatoire de santé ne nous fait pas savoir avec insistance que nous pouvons nous éviter tous ces douloureux et traumatiques accidents cardiovasculaires est une question que je laisse ouverte.

Ils savent mais ne nous le disent pas, quand même, 80% d’AVC et d’infarctus en moins, alors pourquoi ???

Ce livre ne coûte que 7,70 Euros à la FNAC … Editions JOUVENCE, ISBN 978-2-88911-768-0 (lien vers le livre) 
L’auteure Marie-Laure André, est diététicienne en milieu hospitalier. Elle est spécialiste dans la prise en charge nutritionnelle de l’insuffisance cardiaque, du diabète et de l’obésité.

>>> Voici ce que j’ai lu dans ce super livre :

– En page arrière on lit qu’on pourrait empêcher 80% des risques d’AVC et d’infarctus en changeant de mode de vie ! (ça c’est stupéfiant 🙂
– p9 on apprend que plus de 110 000 infarctus arrivent chaque année, donc on pourrait en éviter 90 000 par an !!!
Quant aux AVCs, il y en a plus de 130 000 par an, on pourrait donc éviter de souffrir à 105 000 victimes par an
(rien qu’avec ces 2 problèmes cardiovasculaires on pourraient déjà prévenir 250 000 morts en France par an, des millions dans le monde)
Et elle nous dit aussi que les AVCs sont la première cause de mortalité et de handicap chez les femmes en France.

Le saviez-vous mesdames, que vous avez la plus forte chance de mourir d’un AVC … et que pourtant c’est évitable par un changement d’alimentation et de mode de vie ?!

– p10 on apprend qu’une meilleure hygiène de vie permettrait d’agir directement sur les facteurs de risque.

Notamment cela réduirait l’hypertension et le taux de cholestérol.
Donc là on réalise aussi que c’est l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie qu’on peut réduire par une meilleure alimentation, et ainsi éviter des douleurs à des millions de personnes de plus, et des milliards en dépenses de santé !
Une étude du Lancet est citée qui précise ce que sont les causes de tous ces mots : trop de gras animal, de produits et plats industriels et trop de sel, et pas assez de fruits et légumes. Autrement dire des choses simples et naturelles.

– p11 le régime méditerranéen est désigné comme la solution, car il contient des fibres, des antioxydants, des graisses végétales et peut de graisses animales, ce qui est bénéfique pour nos artères.
La solution est donc finalement très simple et bon marché, pour nous éviter ces souffrances et ces coûts médicaux très élevés !

– p15 on nous rappelle qu’une alimentation saine et équilibrée va prévenir les AVCs

– p25 c’est la solution à l’excès de cholestérol qui nous est donnée, en nous expliquant que manger beaucoup de végétaux et peu de graisses animales fait baisser le taux de mauvais cholestérol !

– p33 on lit que l’hypertension artérielle représente 35% des risques d’AVC, et sa cause nous est donnée, qui est la perte de l’élasticité des artères.

– p54 le sport de façon modérée est un puissant protecteur contre les accidents cardiaques. Alors il ne suffit pas de bien manger, mais il faut aussi s’activer, modérément.

– p63 dans le chapitre qui explique très bien les secrets des graisses, on lit que les plus nocives proviennent des viandes et charcuteries, qui favorisent la formation de plaque artérielle d’athérome.

– p66 on trouve les références à la grande et fameuse étude scientifique de 1994 qui avait jeté la lumière sur les bienfaits du régime méditerranéen pour notre santé cardiovasculaire. Elle s’appela en Français « L’étude de Lyon » et fut publiée par Michel de Lorgeril et Serge Renaud.
Moi qui voyage beaucoup, je vous assure que partout on connaît et on cite le régime méditerranéen comme l’idéal santé !
Une des conclusions en fut qu’une personne ayant souffert d’un infarctus peut éviter jusqu’à 70% des risques de rechute en adoptant ce régime enrichi en noix.

– p67 c’est aussi l’alimentation qui donne la plus longue longévité, et aussi permet de réduire considérablement les risques de cancer.
Voilà encore une révélation pour ceux et celles qui n’auraient jamais mené quelques recherches en matière de santé alternative.

Oui, le cancer est dans de très nombreux cas le résultat d’années d’alimentation destructrice.

Elle ose nous dire que des changements de mode de vie sont parfois (moi je dirais TRÈS SOUVENT) plus efficaces que les médicaments ! Merci Madame et votre maison d’éditions pour votre courage.

– p68 on lit qu’une étude médicale récente de 2013 montre encore que ce régime, riche en huile d’olive et en noix et amandes, permet de réduire de 50% les AVC et 30% les infarctus.

Un tableau nous y résume les principes de cette diète miraculeuse.

– p69 et pour finir mes cotations, on y lit ici que ce régime miracle est même classé au patrimoine mondial de l’humanité !!

Le reste du livre est aussi très utile, avec même des exemples de recettes et aliments à intégrer dans notre quotidien.

Je conseille à tous d’aller en acheter quelques exemplaires et de les distribuer dans son entourage, car voici encore un livre QUI PEUT SAUVER DES VIES, et un très grand nombre de vies et de souffrances inutiles !

Bien à vous
Bonne santé et bons plats méditerranéens, et bonne activité physique régulière et modérée.

Dr Thomas utilise la Vitamine C liposomique

Selon le Dr Thomas Levy, l’un des plus grands spécialistes de la vitamine C, le stress oxydatif au niveau cellulaire est la cause sous-jacente de pratiquement toutes les maladies chroniques dégénératives qui nous affectent. Et si vous pouvez identifier la cause principale de ce stress – qu’il provienne de pathogènes ou d’une exposition aux toxines – et rétablir la capacité antioxydante de vos tissus, vous pouvez remédier à la majorité des maladies.

(la suite dans l’article complet…)

Bienfaits pour la santé de la vitamine C

  1. Prévient le scorbut, un problème de santé qui se caractérise par la désintégration graduelle du corps en raison d’un manque de collagène.
  2. Favorise la croissance et la réparation des tissus.
  3. Renforce et active le système immunitaire.
  4. Désactive les infections bactériennes et virales.
  5. Améliore la santé et les fonctions cardiovasculaires.
  6. Fournit force et intégrité aux artères, les rendant ainsi moins susceptibles de développer de l’athérosclérose (formation de plaque ou de dépôts graisseux).
  7. Renverse le durcissement des artères.
  8. Soutient et améliore la santé de la peau, des os, des articulations et des muscles.
  9. Contrôle l’inflammation systémique, diminuant ainsi le risque de maladies dégénératives chroniques.
  10. Réduit les dommages cellulaires (ADN et autres sous-structures) causés par l’exposition à la radiation ionisante.
  11. Débarrasse le corps de ses métaux lourds toxiques, dont le mercure, en le détoxiquant.
  12. Prévient le vieillissement prématuré au niveau cellulaire

Des études indiquent que de fortes doses de vitamine C aident à éliminer les cellules cancéreuses, tout en gardant intactes les cellules saines. [1] Dans une autre étude, les scientifiques ont découvert que l’administration de doses élevées de vitamine C a pour résultat de rendre les cellules cancéreuses plus vulnérables aux effets de la chimiothérapie et de la radiation. Les chercheurs ont démontré que des doses pharmacologiques de vitamine C sont non toxiques et bien tolérées; elles pourraient même améliorer les résultats du traitement lorsque combinées à la radio-chimiothérapie standard. [2]

(la suite dans l’article complet…)

Technologie liposomique : Système d’administration de médicament/nutriment unique et plus efficace

Pour bien comprendre ce que sont les liposomes et ce qu’ils font, nous devons d’abord souligner un facteur d’une extrême importance pour tirer le maximum de bienfaits de tout médicament ou supplément nutritionnel. Ce facteur est connu sous le nom de « biodisponibilité ».

Donc, pour qu’un nutriment puisse être utilisable et bio-disponible, il est important qu’il atteigne les endroits où il sera le mieux utilisé (que ce soit de façon intracellulaire, extracellulaire, ou les deux). Un système d’administration des médicaments qui peut aider à transporter les substances nécessaires jusqu’aux espaces cellulaires souhaités ou les sites moléculaires cibles sans que cela soit énergétiquement demandant est considéré comme étant le système le plus efficace. Et c’est essentiellement ce que font les liposomes.

(la suite dans l’article complet…)

Bienfaits de la vitamine C liposomique

Les suppléments oraux de vitamine C, qu’il s’agisse de comprimés, de pilules ou de poudre, ne sont pas efficacement traités et absorbés par le corps. De plus, la majeure partie de la vitamine C obtenue de cette manière est éliminée dans l’urine. Pour être dans une santé optimale et pour éloigner les maladies, il est important de s’assurer de prendre de la vitamine C en dosage bien plus élevé que ce qui est généralement recommandé. La prise régulière de doses élevées de suppléments oraux de vitamine C est susceptible de vous causer des troubles gastriques, dont des gaz, des crampes abdominales et la diarrhée. Quoi de mieux pour accroître votre taux de vitamine C cellulaire que d’utiliser de la vitamine C liposomique? Une stratégie d’administration de nutriments qui permet une meilleure absorption et une plus grande biodisponibilité.

Retour haut de page