Des hôpitaux de New York traitent des patients du coronavirus avec la vitamine C

Bonjour à vous,

Tout d’abord je vous souhaite la plus grande patience en cette période de confinement, et ensuite le courage et la force de participer à l’effort de lutte pour aider les plus faibles.

Pour celles et ceux qui n’ont pas eu confiance dans mes articles du 24 février et du 3 mars sur https://tresbonnesante.fr/, mentionnant l’utilisation de méga doses de vitamine C par des docteurs chinois, peut-être aurez-vous confiance maintenant qu’il s’agit de médecins américains dans des hôpitaux américains ?

C’est le moment de vous rappeler que je n’utilise que des sources d’information fiables, provenant d’organisations sérieuses, comme La Fondation pour la Vitamine C (The Vitamin C Foundation https://www.vitamincfoundation.org/) créée depuis longtemps par un groupe de médecins dont le Dr Fonorrow, ou Médecine Orthomoléculaire (Orthomolecular Medicine http://www.orthomolecular.org/) créée après les travaux du double prix Nobel Linus Pauling, aussi dirigée par un groupe de médecins lanceurs d’alerte.

D’ailleurs, le peu de personnes qui ont fait l’effort de lire mon livre de plus de 400 pages, se sont rendu compte du sérieux des sources d’information utilisées, dont plus de 20 livres écrits par des médecins chercheurs.

Il est très rare de trouver un tel livre qui résume des dizaines d’autres livres écrits par des auteurs renommés !! Pour dire vrai je n’ai jamais rencontré un livre comme le mien, et c’est d’ailleurs pour cela que je l’ai écrit !

Malheureusement personne ne l’a acheté, une douzaine d’exemplaires vendus, ni même téléchargé gratuitement, 75 téléchargements, et donc personne ou presque ne l’a lu. Téléchargement gratuit ici en 4 fichiers https://tresbonnesante.fr/mon-livre/

Cela ne me dérange pas, puisque je l’ai fait facilement, avec plaisir et dévouement, et sans rien attendre en retour, mais c’est choquant que presque personne ne s’y intéresse, alors qu’il contient de telles révélations faites par ces médecins, qui peuvent permettre d’éviter les pires maladies pour des dizaines de millions de personnes qui en souffrent chaque année !

Je me demande d’ailleurs si je dois continuer à écrire des articles et à payer pour le service de diffusion des lettres de nouvelles, puisque personne ne semble s’intéresser aux informations que je délivre.

Sur plus de 3 000 inscrits sur cette ancienne liste de Jules Trésor, que seulement 75 téléchargements gratuits de mon livre soient déclenchés, cela me paraît invraisemblable.

Est-ce juste la personne qui écrit les articles qui est importante, ou bien est-ce la qualité et l’utilité des informations délivrées qui doivent primer ??

En tout cas Jules Trésor est aussi déçu que moi du non-succès de mon livre auprès de ses anciens abonné(e)s, qu’il trouve exceptionnel, et bien plus utile et solide que tout ce qu’il n’avait jamais produit lui-même auparavant.

Bref, revenons à ce nouvel article qui parle de l’utilisation, aux USA, d’injections de vitamine C.

Avant tout je précise qu’ils injectent 1.500 mg 3 ou 4 fois par jour ce qui peut certainement aider, mais qui est très loin des 100.000 ou 200.000 mg par 24 heures qu’injectent les médecins qui veulent de vrais résultats rapides et concluants. Voyez dans mon livre, plusieurs médecins spécialistes des mégadoses de vitamine C et leurs travaux y sont résumés. Cet essai aux USA utilise des doses 20 à 30 fois moins élevées, ce qui prépare à un échec évident.

Encore une fois, à mon avis, ils vont finir par conclure de l’inutilité de la vitamine C, sans préciser qu’ils n’ont pas fait ce qu’il fallait… La mauvaise foi l’emportera, comme depuis 70 ans concernant la vitamine C, et le grand public ne connaîtra jamais la vérité.

Je suppose donc que tout cela fait partie d’un plan d’existence plus large, et que les souffrances infligées sont considérées utiles… En tout cas, quoi qu’on en dise, pour l’instant cette pandémie fait du bien à la planète, et c’est un plaisir de retrouver des cieux plus clairs et moins pollués, et d’entendre à nouveau les chants des oiseaux, qui habitaient ces lieux bien avant nous les humains, et que nous avions presque tous zigouillés avec notre modèle de société de consommation matérielle et de reproduction biologique irraisonnées.

Donc, pour la planète, vive la pandémie !!


Extraits traduits de l’article du journal: New York Post

https://nypost.com/2020/03/24/new-york-hospitals-treating-coronavirus-patients-with-vitamin-c/

Ce journal n’est pas une fake-news, car selon Wikipedia, c’est un des plus anciens journaux : “Le New York Post est un des plus anciens (ou, selon les critères, le plus ancien) journaux américains, encore publié de nos jours. Il a été créé en 1801 par Alexander Hamilton, sous le nom de New-York Evening Post. Sa ligne éditoriale est conservatrice.”

Titre traduit : Hôpitaux de New York traitant des patients atteints de coronavirus avec de la vitamine C. Par Lorena Mongelli et Bruce Golding. 24 mars 2020 | 17h04

Extraits du texte : Des patients atteints de coronavirus gravement malades dans le plus grand système hospitalier de l’État de New York reçoivent des doses massives de vitamine C – selon des rapports prometteurs selon lesquels cela avait aidé la Chine quand elle était durement touchée.

Le Dr Andrew G. Weber, pneumologue et spécialiste des soins intensifs affilié à deux établissements de santé Northwell à Long Island, a déclaré que ses patients en soins intensifs atteints du coronavirus reçoivent immédiatement 1 500 milligrammes de vitamine C. par voie intraveineuse.

Des quantités identiques du puissant antioxydant sont ensuite réadministrées trois ou quatre fois par jour, a-t-il déclaré. Chaque dose représente plus de 16 fois l’apport nutritionnel quotidien recommandé en vitamine C du National Institutes of Health, qui n’est que de 90 milligrammes pour les hommes adultes et de 75 milligrammes pour les femmes adultes.

Le régime est basé sur des traitements expérimentaux administrés à des personnes atteintes du coronavirus à Shanghai, en Chine, a déclaré Weber.

« Les patients qui ont reçu de la vitamine C ont fait beaucoup mieux que ceux qui n’en ont pas reçu », a-t-il déclaré.

« Cela aide énormément, mais ce n’est pas mis en évidence parce que ce n’est pas une drogue sexy. »

La vitamine C est administrée en plus de médicaments tels que l’hydroxychloroquine, un antipaludéen, l’antibiotique azithromycine, divers produits biologiques et des anticoagulants, a déclaré Weber. Mardi, les hôpitaux de New York ont eu la permission fédérale de donner un cocktail d’hydroxychloroquine et d’azithromycine à des patients désespérément malades sur la base de «soins de compassion». Le président Trump a tweeté que la thérapie combinée non prouvée a « une réelle chance d’être l’un des plus grands changeurs de jeu de l’histoire de la médecine ».

Weber, 34 ans, a déclaré que les niveaux de vitamine C chez les patients atteints de coronavirus chutent considérablement lorsqu’ils souffrent de septicémie, une réponse inflammatoire qui se produit lorsque leur corps réagit de manière excessive à l’infection.

« Il est tout à fait logique dans le monde d’essayer de maintenir ce niveau de vitamine C », a-t-il déclaré.

Fin de traduction.


Voilà, vous êtes servis, cela ne fait que confirmer ce que je vous avais traduit il y a presque 1 mois déjà, les mégadoses de vitamine C sont extraordinaires contre les infections en tous genres, virales ou bactériennes, comme des centaines de médecins à travers le monde l’ont dit depuis les années 1940.

Merci d’avoir pris le temps de me lire. Que ces informations puissent vous aider !

Bon courage !

David Giquello

Retour haut de page