Régime Méditerranéen Traditionnel, 3 mots à la base de la bonne santé humaine !

Le Dr de Lorgeril était le principal investigateur dans l’étude de Lyon des années 1990, et Mme Salen en était responsable des aspects nutritionnels. Pour rappel l’étude de Lyon, durant les années 1980-90, avait pour la première fois démontré de façon rigoureuse l’effet protecteur de l’adoption d’un régime méditerranéen traditionnel, avec jusqu’à 70% de rechute d’infarctus en moins et donc aussi une longévité accrue.

L’introduction nous dit que bien que compliquées à expliquer ou à comprendre, les maladies cardiovasculaires sont faciles à empêcher, et ce livre nous explique comment faire. Même en France, où les secours arrivent vite et sont très bien organisés, formés et équipés, encore 50% des victimes d’infarctus meurent dans l’heure qui suit. Dans certaines populations fragiles, le taux de mortalité à quelques jours peut même monter à 80%.

Malheureusement les médecins n’ont pas de formation en nutrition, ni le temps d’en expliquer les longs tenants à leurs patients, et le raccourci est généralement d’utiliser des médicaments, sans aucune explication sur les possibilités de prévention bien connues qui sont très efficaces.

La pollution atmosphérique a aussi une grande part dans la survenue des maladies cardiovasculaires, par l’inflammation générée par les micro et nano particules, comme celles provenant des pots d’échappement, du chauffage au bois ou des centrales urbaines, et des industries. (Mais aussi des poussières des pneus qui frottent sur la route)

Retour haut de page