admin

Livre pour prévenir 80% des accidents cardiovasculaires

Le saviez-vous ? La grande majorité des accidents cardiovasculaires (AVC, arrêts cardiaques et autres) peuvent être évités par une alimentation adaptée ?

 Et c’est une professionnelle française qui travaille dans les hôpitaux français qui l’écrit dans un livre !
Pour moi ce livre
devrait être donné à toute personne qui atteint l’âge de 40 ans, car ainsi beaucoup de morts, de handicaps et des milliards seraient économisés sur les cotisations d’Assurance Maladie obligatoires.

Pour des raisons de droits d’auteurs je ne peux pas copier exactement les phrases contenues dans ce livre, et de toute façon il vaut mieux que vous l’achetiez pour le lire vous-même, mais je peux vous dire un peu ce qu’il contient … et c’est choquant !

Bien sûr de nombreux livres mentionnent ces faits concernant la possibilité de prévenir les accidents cardiovasculaires, mais ici c’est écrit noir sur blanc par une professionnelle payée par la sécurité sociale et donc par l’État !


Pourquoi ce système obligatoire de santé ne nous fait pas savoir avec insistance que nous pouvons nous éviter tous ces douloureux et traumatiques accidents cardiovasculaires est une question que je laisse ouverte.

Ils savent mais ne nous le disent pas, quand même, 80% d’AVC et d’infarctus en moins, alors pourquoi ???

Ce livre ne coûte que 7,70 Euros à la FNAC … Editions JOUVENCE, ISBN 978-2-88911-768-0 (lien vers le livre) 
L’auteure Marie-Laure André, est diététicienne en milieu hospitalier. Elle est spécialiste dans la prise en charge nutritionnelle de l’insuffisance cardiaque, du diabète et de l’obésité.

>>> Voici ce que j’ai lu dans ce super livre :

– En page arrière on lit qu’on pourrait empêcher 80% des risques d’AVC et d’infarctus en changeant de mode de vie ! (ça c’est stupéfiant 🙂)


– p9 on apprend que plus de 110 000 infarctus arrivent chaque année, donc on pourrait en éviter 90 000 par an !!!
Quant aux AVCs, il y en a plus de 130 000 par an, on pourrait donc éviter de souffrir à 105 000 victimes par an
(rien qu’avec ces 2 problèmes cardiovasculaires on pourrait déjà prévenir 250 000 morts en France par an, des millions dans le monde)
Et elle nous dit aussi que les AVC sont la première cause de mortalité et de handicap chez les femmes en France.

Le saviez-vous mesdames, que vous avez le plus grand risque de mourir d’un AVC … et que pourtant c’est évitable par un changement d’alimentation et de mode de vie ?!

– p10 on apprend qu’une meilleure hygiène de vie permettrait d’agir directement sur les facteurs de risque.

Notamment cela réduirait l’hypertension et le taux de cholestérol.
Donc là on réalise aussi que c’est l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie qu’on peut réduire par une meilleure alimentation, et ainsi éviter des douleurs à des millions de personnes de plus, et des milliards en dépenses de santé !


Une étude du Lancet est citée qui précise ce que sont les causes de tous ces mots : trop de gras animal, de produits et plats industriels et trop de sel, et pas assez de fruits et légumes. Autrement dit, des choses simples et naturelles.

– p11 le régime méditerranéen est désigné comme la solution, car il contient des fibres, des antioxydants, des graisses végétales et peu de graisses animales, ce qui est bénéfique pour nos artères.
La solution est donc finalement très simple et bon marché, pour nous éviter ces souffrances et ces coûts médicaux très élevés !

– p15 on nous rappelle qu’une alimentation saine et équilibrée va prévenir les AVCs

– p25 c’est la solution à l’excès de cholestérol qui nous est donnée, en nous expliquant que manger beaucoup de végétaux et peu de graisses animales fait baisser le taux de mauvais cholestérol !

– p33 on lit que l’hypertension artérielle représente 35% des risques d’AVC, et sa cause nous est donnée, qui est la perte de l’élasticité des artères.

– p54 le sport de façon modérée est un puissant protecteur contre les accidents cardiaques. Alors il ne suffit pas de bien manger, mais il faut aussi s’activer, modérément.

– p63 dans le chapitre qui explique très bien les secrets des graisses, on lit que les plus nocives proviennent des viandes et charcuteries, qui favorisent la formation de plaque artérielle d’athérome.

– p66 on trouve les références à la grande et fameuse étude scientifique de 1994 qui avait jeté la lumière sur les bienfaits du régime méditerranéen pour notre santé cardiovasculaire. Elle s’appela en Français « L’étude de Lyon » et fut publiée par Michel de Lorgeril et Serge Renaud.


Moi qui voyage beaucoup, je vous assure que partout on connaît et on cite le régime méditerranéen comme l’idéal santé !
Une des conclusions en fut qu’une personne ayant souffert d’un infarctus peut éviter jusqu’à 70% des risques de rechute en adoptant ce régime enrichi en noix.

– p67 c’est aussi l’alimentation qui donne la plus longue longévité, et aussi permet de réduire considérablement les risques de cancer.
Voilà encore une révélation pour celles et ceux qui n’auraient jamais mené quelques recherches en matière de santé alternative.

Oui, le cancer est dans de très nombreux cas le résultat d’années d’alimentation destructrice.

Elle ose nous dire que des changements de mode de vie sont parfois (moi je dirais TRÈS SOUVENT) plus efficaces que les médicaments ! Merci Madame et votre maison d’éditions pour votre courage.

– p68 on lit qu’une étude médicale récente de 2013 montre encore que ce régime, riche en huile d’olive et en noix et amandes, permet de réduire de 50% les AVC et 30% les infarctus.

CoQ10 essentiel à la santé cardiaque

Lorsqu’il est question de santé cardiaque, les changements de mode de vie peuvent être un puissant outil pour renverser les risques qui y sont associés. Ces changements consistent généralement en la combinaison de l’exercice physique, de la diminution du niveau de stress, de l’élimination du tabac, d’un bon régime alimentaire complet et de la prise de suppléments. Parmi tous les suppléments pour la santé cardiaque, la Coenzyme Q10 (CoQ10) pourrait probablement être le nutriment le plus important.

Qu’est-ce qui fait de la CoQ10 un nutriment si bénéfique pour votre cœur? Bien que la plupart des bienfaits que fournit la CoQ10 pour votre cœur procèdent de son rôle indispensable dans la production d’énergie dans le corps (y compris dans les cellules du muscle cardiaque), la manière dont elle soutient votre santé cardiaque globale consiste en bien plus que cela. Allons le découvrir.

Produits pour renforcer son immunité

Bonjour,

C’est dur de trouver des produits liposomaux de bonne qualité, parmi les dizaines d’offres sur internet. Alors connaissant Kel Stuart et son sérieux, je lui fais confiance depuis plusieurs années déjà.

On trouve même des tutoriels sur internet pour faire ses vitamines liposomales soi-même, avec un bain à ultrasons… le problème c’est qu’ils ne vous disent pas que cette méthode est très inefficace, et la plupart de vos vitamines finissent oxydées et collées à l’extérieur des liposomes !

Kel m’a bien expliqué que c’était très long et difficile d’obtenir un fort taux de réussite et d’encapsulation des molécules à protéger. Lui et le laboratoire qui fabrique ses produits en Allemagne ne prennent qu’une petite marge, et pourtant ses prix restent « élevés » par rapport au marché, mais cela est justement parce que cela prend beaucoup de travail pour faire un vrai produit liposomal, et un bas prix ne peut que venir d’une mauvaise qualité.

A vous de jugez, mais bonne santé pour vous, c’est mon souhait :

Renforcez votre immunité !

J’ai toujours pensé qu’un système immunitaire fort et sain était d’une importance capitale. La situation actuelle que nous connaissons tous, à des degrés divers, souligne l’importance du maintien d’une bonne santé.

Je vais être bref et précis.

Pour vous soutenir, nous avons un certain nombre d’offres spéciales sur notre site https://sanus-q.myshopify.com, grâce auxquelles vous pouvez développer et maintenir votre immunité avec une gamme de nombreux produits et de nos réductions généreuses.

En ces temps difficiles, nous mettons tout en œuvre pour pouvoir traiter les commandes aussi rapidement que d’habitude malgré une demande accrue de nos produits. Nous savons également que les services postaux et de livraion de votre région réduisent les effectifs, et nous vous demandons donc d’être patient si une livraison a quelques jours de retard. Je vous suggère d’envisager d’acheter vos supplémentations pour quelques mois avec votre prochaine commande, car nous ne pouvons pas être sûrs de la durée de ces conditions difficiles, ni du moment où il pourrait devenir encore plus problématique de traiter et de livrer les commandes. À l’heure actuelle, nous fonctionnons à plein régime et expédions les commandes quotidiennement et avons un approvisionnement suffisant pour tous les produits.

Vous trouverez ci-dessous une courte liste de certains des avantages pour la santé de chacun de nos produits, en particulier en ce qui concerne le maintien et le renforcement de votre immunité, avec plus de détails disponibles sur notre site Web.

Alors, assurez-vous de bientôt passer une nouvelle commande pour vous garantir de commencer (ou de continuer) votre supplémentation pour vous maintenir en bonne santé.

Je vous souhaite la meilleure santé en cette période difficile,

Kel STUART, fondateur et l’équipe de SANUS-q Liposomal


Offre promotionnelle | SANUS-q.fr
  • Feuilles et gélules de thé Jiaogulan :
    • Augmentent l’énergie et l’endurance; réduisent la fatigue
    • Régulent la pression artérielle
    • Renforcent le système nerveux et l’immunité
    • Soulagent le stress et l’anxiété
    • Calment les nerfs
  • Vitamine C :
    • Stimule le système immunitaire:
      • Augmente la production et l’activité des globules blancs et des anticorps
      • Réduit la durée et la gravité du rhume
      • Empêche les virus de se répliquer dans les cellules et de propager les infections
  • Vitamine D :
    • une carence peut entraîner un risque accru de maladies telles qu’une faible immunité, des maladies cardiaques et des infections des voies respiratoires supérieures.
    • Aide au bon fonctionnement de presque tous les tissus et organes, y compris le cerveau, le cœur, les muscles, les glandes endocrines et le système immunitaire
    • Les personnes souffrant d’une carence chronique en vitamine D ont un risque accru de:
      • Maladie cardiaque et hypertension artérielle
      • Immunité altérée
      • Rhume, grippe et infections des voies respiratoires supérieures
      • Asthme et troubles respiratoires
      • Dépression
  • CoQ10 :
    • Soutient les fonctions cardiovasculaires et les nutriments vitaux pour le cœur
    • Protège les cellules contre les radicaux libres
    • Régénère d’autres antioxydants comme les vitamines C et E, renforçant encore la capacité du corps à neutraliser les radicaux libres nocifs.
  • Magnésium :
    • Aide à l’absorption et au métabolisme de la vitamine D
    • Système nerveux, favorise un bon sommeil
    • Combat le stress, l’anxiété et la dépression
  • Capsules de spores de champignons Reishi :
    • Régulent et renforcent le système immunitaire
    • Favorisent un sommeil sain
    • Améliorent la circulation sanguine, abaissent la pression artérielle
  • Curcumine and resvératrol :
    • Le resvératrol aide à abaisser la glycémie et la résistance à l’insuline; et réduit la raideur dans les artères des patients atteints de diabète de type 2
    • Curcumine:
      • supprime l’inflammation en bloquant l’activité de nombreuses protéines et enzymes qui favorisent l’inflammation dans le corps.
      • Réduit l’inflammation induite par l’exercice physique et la douleur musculaire
      • Aide pour l’anxiété et la dépression
      • Améliore la mémoire et l’humeur
  • Sacha Inchi :
    • Abaisse l’hypertension artérielle
    • nourrit le système nerveux
    • Aide à réduire le poids
  • Vitamine B12 :
    • Soutient la santé cardiaque
    • Soutient le système nerveux et la santé du cerveau
    • Veuillez noter: les compléments de vitamine C doivent être pris séparément afin de ne pas compromettre vos taux de vitamine B12.
  • Glutathion :
    • Renforce le système immunitaire

En nourrissant correctement notre corps aujourd’hui, nous pouvons favoriser un système solide pour le futur. Une bonne nutrition à l’aide de compléments alimentaires de haute qualité ouvrira les portes à une humeur stable, un système immunitaire robuste, des niveaux d’énergie bouillonnants, une peau saine, des organes fonctionnels et des os solides !

Combien de marche à pied pour la santé ?

Le mystère des 10.000 pas par jour

Depuis des années j’entends parler de ce chiffre comme étant le minimum de pas à faire chaque jour pour être en bonne santé.

Voici donc, l’ex

Voici donc, l’explication et l’origine de ce concept :

C’est en 1963, à l’approche des Jeux olympiques de Tokyo de 1964 , que le Dr Iwao Ohya, chef de l’une des plus grandes cliniques de Tokyo, a déclaré à quel point il était préoccupé par le faible niveau d’activité physique au Japon ; la solution, a déclaré Ohya, était que tout le monde fasse 10 000 pas par jour. Cet objectif était de passer un message et un objectif clairs, que tout le monde pourrait retenir facilement.

Selon l’ONAPS,

C’est l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité du ministère français des sports. https://onaps.fr/les-breves-de-lonaps/

Il préconise de se fixer un objectif « atteignable et raisonnable » de pas à faire chaque jour.
« Soyez plus actifs et moins sédentaires », voilà un message que nous entendons maintenant presque tous les jours, d’autant plus dans le contexte sanitaire actuel, qui a fait émerger de manière encore plus marquée l’importance de l’activité physique et de la lutte contre la sédentarité pour la santé.

L’activité physique en extérieur entraine de nombreux impacts positifs sur la santé ! C’est ce que nous indiquent trois revues systématiques (dont une méta-analyse) publiées très récemment.

L’activité physique réduit l’ensemble des causes de mortalité !

Une récente étude réalisée en Nouvelle-Zélande montre que l’utilisation du vélo pour les déplacements domicile-travail permet une réduction du taux de mortalité globale de 10%,. Cette réduction étant plus importante pour les risques cardiovasculaires avec une diminution allant jusqu’à 20%.

Cette étude a suivi plus de 15 millions de personnes sur une période de 15 années. Les actifs sont interrogés sur le moyen de transport qu’ils utilisent pour se rendre sur leur lieu de travail. En effet, l’utilisation d’un moyen de transport actif comme le vélo permet une réduction de la pollution de l’air et du risque d’accident de la circulation, une augmentation de la pratique d’activité physique.

Réduire le risque de cancers en bougeant !

La journée mondiale de lutte contre le cancer avait lieu le 4 février 2020. L’occasion de faire le point sur les liens entre activité physique et incidence des cancers.

Une méta-analyse publiée dans le Journal of Clinical Oncology en décembre 2019*, qui a rassemblé les données de neuf études de cohorte, a étudié les relations entre l’activité physique et l’incidence de 15 types de cancer chez plus de 750 000 personnes suivies pendant 10 ans.

Les résultats de cette étude montrent qu’une pratique hebdomadaire de 2,5 à 5 heures d’activité physique d’intensité modérée permet de réduire significativement les risques d’apparition de 7 cancers différents sur les 15 étudiés : côlon, sein, endomètre (utérus), rein, myélome (moelle osseuse), foie et lymphome non hodgkinien (système immunitaire). Le cancer du poumon n’a pas été étudié.

Ces résultats viennent enrichir une littérature scientifique abondante concernant les preuves des effets de l’activité physique sur la prévention des cancers en prévention primaire. Avec des niveaux de preuve « convaincant » ou « probable », une activité physique suffisante et régulière, même d’intensité modérée, est associée à une diminution du risque de survenue des cancers du côlon, du sein (avant et après la ménopause), de l’endomètre et du poumon.

La vitamine C aide contre la dépression

Une étude récente, très technique et détaillée sur les interactions moléculaires de l’ascorbate, publiée dans un journal international spécialisé en nutrition, fait le point sur l’intérêt d’utiliser l’acide ascorbique contre le stress et l’anxiété, puisque c’est un antioxydant majeur aux actions multiples. On y confirme aussi la grande importance de la vitamine C pour le cerveau.

The role of vitamin C in stress-related disorders, dans The Journal of Nutritional Biochemistry
Volume 85, November 2020.

Titre traduit : « Le rôle de la vitamine C dans les troubles liés au stress »

Résumé traduit :

Les troubles liés au stress, tels que la dépression et l’anxiété, présentent des déficits marqués des fonctions comportementales et cognitives liées à la récompense.

Bien que les données de la littérature aient rapporté des résultats limités et variables concernant les critères d’évaluation liés au stress oxydatif dans les troubles liés au stress, l’effet neuroprotecteur possible des composés antioxydants, tels que l’acide ascorbique (vitamine C), apparaît comme une stratégie thérapeutique possible pour les maladies psychiatriques.

Ici, nous présentons brièvement des informations de base sur l’activité biologique de l’acide ascorbique, en particulier les fonctions liées à l’homéostasie du SNC.

De plus, nous avons examiné les informations disponibles sur le rôle de l’acide ascorbique dans les maladies liées au stress, en nous concentrant sur les études de supplémentation et de déplétion.

La carence en vitamine C est largement associée aux maladies liées au stress.

Bien que l’efficacité de cette vitamine dans les troubles du spectre anxieux soit moins établie, plusieurs études ont montré qu’une supplémentation en acide ascorbique produit un effet antidépresseur et améliore l’humeur.

Fait intéressant, la modulation des systèmes de neurotransmetteurs monoaminergiques et glutamatergiques est postulée comme cible centrale pour les effets antidépresseurs et anxiolytiques de cette vitamine.

Étant donné que la supplémentation en acide ascorbique produit une réponse thérapeutique rapide avec une faible toxicité et une tolérance élevée, il peut être considéré comme un candidat putatif pour le traitement des troubles de l’humeur et de l’anxiété, surtout ceux qui sont réfractaires aux traitements actuels.

Retour haut de page