Collagène contre le développement du cancer

Le collagène est une protéine composée d’acides aminés, qui sont les éléments constitutifs des protéines. C’est la protéine la plus abondante du corps et se trouve dans la peau, les os et d’autres tissus conjonctifs. Le collagène joue un rôle important dans la structure et la force de ces tissus, ainsi que pour les garder en bonne santé.

Des recherches récentes ont suggéré que le collagène pourrait également jouer un rôle dans la prévention du cancer. Des études ont montré que le collagène peut aider à inhiber la croissance et la propagation des cellules cancéreuses en bloquant les voies que les cellules cancéreuses utilisent pour se propager dans tout le corps. De plus, le collagène peut également aider à réduire l’inflammation, ce qui est un facteur de risque majeur de cancer.

Avantages de l’augmentation de la synthèse du collagène

L’augmentation de la synthèse du collagène dans le corps peut avoir de nombreux avantages.

  • Premièrement, le collagène peut aider à réduire l’inflammation, ce qui peut aider à réduire le risque de développer certains types de cancer.
  • Deuxièmement, le collagène peut aider à inhiber la croissance et la propagation des cellules cancéreuses, ce qui peut aider à ralentir la progression du cancer.
  • Troisièmement, l’augmentation de la synthèse du collagène peut aider à améliorer la santé globale des tissus conjonctifs du corps, ce qui peut aider à réduire le risque de développer un cancer.

Facteurs qui affectent la production de collagène

Il existe plusieurs facteurs qui peuvent affecter la production de collagène dans le corps. L’âge est l’un des facteurs les plus importants, car la production de collagène du corps diminue naturellement avec l’âge. D’autres facteurs qui peuvent affecter la production de collagène comprennent les choix de style de vie, tels que le tabagisme et la consommation d’alcool, et les choix alimentaires, comme le manque de protéines et de vitamine C.

(la suite dans l’article complet…)

Collagène contre le développement du cancer Lire la suite »

Dr Seignalet et son régime qui guérit plus de 90 maladies

Un incontournable de la bonne santé !

Le Dr Jean Seignalet (1936-2003) était un immunologue français qui a théorisé un régime alimentaire qualifié d’hypotoxique, souvent appelé le « régime Seignalet ». Il a popularisé ses théories à travers son livre « L’alimentation ou la troisième médecine ». Seignalet croyait que certains aliments, en particulier ceux qui sont trop cuits, industriels, transformés, contenant du gluten et des produits laitiers, « encrassent » l’organisme. La réaction de l’organisme à cet « encrassement » varie selon l’individu, mais peut entraîner diverses maladies.

La méthode Seignalet :

  • Mis au point en 1985, le régime Seignalet est conçu pour soigner et est totalement équilibré.
  • Il prône une alimentation diversifiée, proche de celle de nos ancêtres cueilleurs-chasseurs, d’où son surnom de « régime ancestral ».
  • La méthode est sans gluten et sans caséine, favorise les aliments frais, crus et des cuissons douces.
  • Elle est qualifiée d’hypotoxique car elle exclut des aliments considérés comme toxiques à long terme.

Résultats:

  • Les patients du Dr Seignalet ont signalé des améliorations pour plus de 115 maladies différentes.
  • 91 de ces maladies ont réagi favorablement au régime.
  • Parmi les maladies qui ont répondu positivement au régime Seignalet, on trouve l’acné, l’angor, l’aphtose, l’arthrose, l’asthme, la bronchite chronique, les céphalées de tension, la colite, la conjonctivite allergique, la maladie de Crohn, la dépression nerveuse endogène, le diabète de type 2, et bien d’autres.
  • Sur 25 cas de diabète de type 2, le Dr. Seignalet a obtenu 20 rémissions complètes et 5 améliorations de 50%.
  • En matière de dépression, sur 30 cas, 25 ont connu des rémissions complètes et 5 des améliorations nettes.

Questions et réflexions:

  1. Comment le régime Seignalet se compare-t-il à d’autres régimes alimentaires populaires en termes d’efficacité ?
  2. Quels sont les mécanismes biologiques qui pourraient expliquer les effets positifs du régime Seignalet sur tant de maladies différentes ?
  3. Comment la communauté médicale actuelle perçoit-elle les affirmations et les résultats du Dr Seignalet ?

Si vous souhaitez plus d’informations ou des détails supplémentaires, n’hésitez pas à vous rendre sur la page complète :

Dr Seignalet et son régime qui guérit plus de 90 maladies Lire la suite »

Arthrite, Arthrose, Articulations et Alimentation

Soleil, légumes, détente, vitamines C et D, exercice physique et produits de la mer pour renouveler le collagène ! (photo pexels)
  1. Témoignages et alimentation : De nombreuses personnes ont témoigné avoir éliminé leurs douleurs articulaires suite à un changement d’alimentation. Cependant, la science universitaire actuelle est sceptique quant à ces affirmations, insistant sur le fait que seules les nouvelles technologies coûteuses peuvent aider à protéger et réparer le cartilage articulaire.
  2. L’importance du collagène : Le collagène et la vitamine C sont essentiels à la structure de la majorité des éléments de notre corps, notamment les os et le cartilage. Certains aliments peuvent contenir des molécules nocives qui, après digestion, génèrent de l’acidité, pouvant contribuer aux douleurs articulaires.
  3. Régime hypotoxique du Dr Seignalet : Le Dr Seignalet a obtenu d’excellents résultats avec son régime hypotoxique pour traiter les douleurs articulaires. Pre Jacqueline Lagacé, après avoir suivi ce régime, a constaté une amélioration spectaculaire de ses symptômes d’arthrite et d’arthrose.
  4. Régénération du cartilage : Le cartilage ne se régénère que très peu et cicatrise difficilement. Contrairement à l’os, il n’est pas irrigué par des capillaires sanguins. La médecine moderne considère donc la régénération du cartilage comme quasi impossible, orientant les patients vers la chirurgie et d’autres technologies coûteuses.
  5. Recherche en bio-ingénierie : De nombreuses approches utilisant la bio-ingénierie sont actuellement expérimentées pour remédier au problème de régénération du cartilage. Ces approches incluent l’ingénierie cellulaire avec les cellules souches, l’utilisation de biomatériaux et l’impression 3D.

Questions et Réflexions :

  • L’impact de l’alimentation : Comment un changement d’alimentation peut-il avoir un impact aussi significatif sur les douleurs articulaires ?
  • Régénération du cartilage : Si le cartilage ne se régénère pas facilement, comment des approches alternatives comme l’alimentation peuvent-elles aider à atténuer les douleurs ?
  • Médecine moderne vs approches naturelles : La médecine moderne devrait-elle être plus ouverte aux approches naturelles et aux témoignages des patients concernant l’efficacité des régimes alimentaires ?

Si vous souhaitez plus d’informations ou des détails supplémentaires sur un point spécifique, n’hésitez pas à visiter la page dédiée à ces problèmes :

Arthrite, Arthrose, Articulations et Alimentation Lire la suite »

Cancer, voici ce que je mettrais en place pour guérir mon corps

Les informations qui suivent proviennent de la deuxième édition de mon livre “Évitons 80% des maladies graves: Ces médecins nous expliquent comment ! Broché – 26 janvier 2022“ https://amzn.to/3U4fSUW C’est un livre pour passer à l’action, qui oriente vers des médecins qui ont trouvé des solutions. (Si vous n’avez pas 20 € pour vous procurer la version papier ou 10 € pour la version Kindle, faites-le moi savoir et je vous enverrai le fichier PDF gratuitement.)

J’écris cet article car je suis régulièrement confronté à des personnes qui m’annoncent avoir ou connaître une personne qui a un cancer, et que n’ayant pas le droit ni la compétence de donner des conseils en matière de santé, je me sens triste pour eux, et je comprends que même avec mon livre sous la main il paraît difficile d’y trouver la motivation et la méthode à mettre en place, tellement les occidentaux sont ignorants des fonctionnements de base de leurs propres corps, et totalement mal informés sur le sujet..
Par exemple, la majorité des humains croient encore que les cancers arrivent par hasard et qu’ils sont une fatalité qui annonce douleurs et handicaps. C’est d’ailleurs à cause du discours médiatique sur le sujet, pour soutenir l’industrie médico-pharmaceutique et ses actionnaires millionnaires, au prix de la souffrance du reste de la population.

Les informations données par l’OMS, l’organisation mondiale de la santé, montrent bien que les autorités de santé savent que la majorité des cancers peuvent être évités. Par contre les intérêts privés qui manipulent les médias et les politiciens ne veulent pas que VOUS le sachiez.
Sur le site de l’OMS, cité page 60 de mon livre, on lit par exemple que le cancer est un terme appliqué à un grand groupe de maladies, ce n’est donc pas une maladie unique ni une cause unique. Et qu’un tiers au moins des cas de cancer sont évitables, rien qu’en arrêtant de fumer, en changeant d’alimentation, en ayant des activités physiques et en mangeant moins.
C’est en fait plutôt 80 à 90% des cancers qui sont évitables, comme les études l’ont montré, et vous pouvez le vérifier en prenant les références données dans mon livre.

D’ailleurs, page 62, j’ai repris une interview pour le magazine “Pour la science” du feu célèbre Dr Axel Kahn, qui était bien placé pour connaître le sujet des cancers, puisqu’il était Président de la Ligue Française contre le cancer, il dit : “des modifications du seul niveau d’expression des gènes sont incapables de provoquer un cancer. Il naît de conditions particulières, rayons ionisants, pollution, inflammation, etc…”. Et il ajoute plus loin que l’inflammation est le premier facteur de déclenchement du cancer, en deuxième c’est la modification du métabolisme, et le reste est dû au microbiote intestinal. Votre oncologue vous a-t-il fait part de ces faits connus de la Ligue contre le cancer ?
Selon cette figure publique de la lutte contre le cancer, il faut donc, pour lutter contre le cancer, réduire l’inflammation dans le corps, rétablir un bon métabolisme de l’organisme, et rééquilibrer son microbiote intestinal !! Et cela se fait donc logiquement en changeant d’alimentation, en pratiquant des activités physiques et en se protégeant des polluants présents dans l’air, l’eau et la nourriture.

Selon les succès obtenus par les médecins, et leurs études scientifiques, présentés dans mon livre, la majorité des cancers sont déclenchés par des dérèglements du fonctionnement cellulaire, causés par un mode de vie ou un environnement nocifs.
Selon ces médecins les cancers se développent principalement à cause d’une mauvaise alimentation chronique, souvent culturelle, d’une sédentarité quotidienne ou de polluants chimiques ou d’agents pathogènes biologiques. Certaines de ces influences s’impriment dans nos gènes et sont transmises aux générations suivantes, qui ainsi déclenchent des cancers de plus en plus jeunes. La partie de mon livre sur la prévention des cancers commence à la page 59 du livre broché.

Voici donc ce que je ferais personnellement, et les raisons de mes choix :

1- Je cesserais toutes les grandes causes d’acidification de mon corps par le CO2, c’est à dire le tabac, les boissons à bulles, les gaz d’échappement, et j’oxygènerais mon corps par la pratique d’activités physiques quotidiennes.
Le Dr Laurent Schwartz à découvert que le CO2 qu’on inhale lorsque l’on fume, issu de la combustion du tabac, est l’élément le plus toxique dans la cigarette, plus que les goudrons et les molécules toxiques produites. Le CO2 à un impact acidifiant sur l’eau, et notre corps étant composé majoritairement d’eau, notre corps est fortement acidifié par l’excès chronique de CO2, ce qui abaisse son pH et permet à de nombreux agents pathogènes de proliférer, et notamment aux cellules cancéreuses. L’acidité dissout aussi les structures minérales comme le calcium. Tous ces faits sont reconnus dans le cas de l’acidification problématique de l’eau des océans, mais personne ne parle de ce même effet qui se produit dans l’eau du corps humain. (Dr Laurent Schwartz, page 73, Dr Simonici page 84)

2- Je cesserais les boissons alcoolisées, en me limitant, si je ne pouvais pas m’en passer, à 1 verre de vin rouge en mangeant le midi. L’alcool est une fermentation de sucre qui cause une forte acidification de l’organisme qui détériore tous les organes, pas seulement le foie.

3- J’arrêterais de croire qu’une action simple et isolée, comme la prise d’une pilule ou d’une huile essentielle ou d’un supplément miracle pourrait me sauver définitivement du cancer. Le cancer se développe dans un milieu propice dégradé, et changer l’état du corps nécessite un travail de fond. Bien sûr, des médicaments, des molécules actives ou des suppléments peuvent aider à guérir du cancer, mais le plus important est de changer de mode de vie pour rendre son corps inadapté au développement des cellules cancéreuses.

4- J’adopterais le régime méditerranéen traditionnel, puisque dès les années 80, l’étude de Lyon de l’équipe du Dr De Lorgeril avait découvert que ce régime diminuait significativement l’occurrence des cancers. Ce régime alimentaire, appelé aussi régime Crétois, est riche en aliments qui ont des micronutriments essentiels, vitamines et minéraux, et riche en fibres qui permettent aux bonnes bactéries de se développer dans l’intestin, ce qui renforce le bon microbiote et lutte contre l’inflammation.
Il s’agit de manger moins de produits animaux, viandes, charcuteries, et produits laitiers, et plus de produits végétaux crus ou cuits à la vapeur, fruits, légumes, légumineuses et céréales complètes (Dr De Lorgeril, page 43).
Rien que ce changement alimentaire est la base pour obtenir un corps sans inflammation et en bonne santé, car il augmente les bons aliments, fruits et légumes frais, fruits oléagineux, peu de cuisson destructrice, et écarte les aliments qui contiennent des molécules toxiques, comme les produits laitiers et céréaliers de l’agriculture intensive moderne. Les crétois n’avaient pas de vaches ni de champs de blé de part la topographie des côtes méditerranéennes où ils vivaient.

4- Lorsque je le pourrais je pousserais l’optimisation de mon régime alimentaire en passant au régime Seignalet, dit hypo-toxique, car il élimine encore plus d’aliments qui peuvent causer de l’inflammation chez certaines personnes (méthode Seignalet, page 167).

5- Je me mettrais à la pratique d’activités physiques quotidiennes, en suivant au minimum les recommandations de l’OMS sur le sujet (page 293), et j’irais vivre à la campagne, loin des pots d’échappement, des cheminées d’usines et des épandages de produits chimiques.

Maintenant que j’aurais établi les bases de mon nouveau mode de vie, l’éloignement des sources toxiques (le tabac, l’alcool, le CO2, le stress, la pollution), une alimentation anti-inflammatoire et probiotique (régime Crétois ou Seignalet), ainsi qu’une activité physique suffisante, je passerais à la prise de compléments alimentaires recommandés par ces médecins.

1- Le plus important, de très loin, puisque nécessaire aux tissus structurels de mon organisme, c’est l’ascorbate, l’acide ascorbique, la vitamine C, cette petite molécule que mon corps ne peut pas fabriquer et qui pourtant est un catalyseur nécessaire à la production de collagène par mes cellules. Et comme ce collagène est essentiel, notamment, pour maintenir mon système cardiovasculaire, ces millions de petits vaisseaux sanguins qui alimentent chacune de mes cellules, c’est le pilier du bon état de mon corps. Donc je prendrais de 1 à 3 grammes de vitamine C, sous la forme d’acide ascorbique, en comprimé ou en poudre chaque jour. (Pas en comprimés effervescents puisqu’ils produisent plein de bulles de CO2 acidifiant !)
Logiquement il y a plein de paragraphes de mon livre dédiés à ces 2 molécules cruciales pour mon corps, l’ascorbate et le collagène qu’elles seules permettent de fabriquer :
– Dr Rath et vitamine C, page 37
– Cancer et vitamine C, page 88
– Démences et vitamine C, page 119
– Diabète et vitamine C, page 146
– Vitamine C contre dépression, page 161
– Partie 3 du livre, Vitamine C et collagène, 70 pages sur leur importance, page 215

2- Je prendrais les suppléments recommandés par le Dr Rath et son équipe, qui ont mené des études sur ces suppléments et découvert qu’ils arrêtaient le développement des cellules cancéreuses (Dr Rath et Dre Niedzwiecki, page 63). Il s’agit de l’action synergétique de :
– Production de tissu conjonctif : vitamine C, Lysine, Proline, cuivre, manganèse
– Inhibiteurs de dégradation : NAC (N-acétylcystéine), thé vert, sélénium
– Facteurs tuant les cellules cancéreuses : arginine
Pour les dosages exactes de ces compléments alimentaires bon marché, le livre en français des solutions contre les cancers découvertes par cette équipe de chercheurs en Allemagne, est à télécharger gratuitement sur leur site de la Fondation Rath : www.dr-rath-foundation.org/2018/08/victory-over-cancer

Voilà donc le programme de base que je mettrais en place immédiatement si j’étais diagnostiqué comme ayant un cancer, en plus des recommandations de mon médecin spécialiste. C’est d’ailleurs un mode de vie que j’essaye de maintenir au quotidien depuis que j’ai découvert ces informations, pour éviter de développer un cancer, car je crois en la prévention comme meilleur moyen de ne pas tomber malade, de donner à mon corps ce qui lui convient, et d’éviter les comportements toxiques proposés par la culture locale humaines, comme l’apéro ou la fumette ou l’oisiveté et l’abondance quotidienne de produits animaux et industriels… Aux bons entendeurs le salut est à portée !

Cancer, voici ce que je mettrais en place pour guérir mon corps Lire la suite »

Le Dr Schwartz contre le cancer

Le Dr Laurent Schwartz est un oncologue renommé qui a consacré sa vie à l’étude du cancer et au soin des malades en France et aux États-Unis. Formé à Strasbourg et à Harvard, il a longtemps été attaché à l’École Polytechnique française. Voici une présentation de ses travaux et de ses découvertes basée sur les informations fournies sur le site web mentionné :

  • Nature du Cancer : Le Dr Schwartz considère le cancer comme une maladie métabolique plutôt que génétique. Il a découvert que le problème majeur du cancer est lié à un manque de combustion du glucose dans les mitochondries à cause d’une forme d’oxygène inactive.
  • Recherches sur le Cancer : Ses recherches l’ont amené à créer un laboratoire pluridisciplinaire au sein de l’École Polytechnique, rassemblant médecins, biologistes, chimistes, mathématiciens et physiciens. Il a étudié l’effet Warburg, un processus du cancer où les cellules fermentent et ne brûlent plus le sucre à cause d’une inflammation intense.
  • Traitements Métaboliques : Le Dr Schwartz a exploré l’efficacité potentielle des traitements métaboliques pour le cancer, tels que le régime cétogène. Il a également étudié l’efficacité de diverses molécules, dont la metformine, le bleu de méthylène et l’acide alpha-lipoïque.
  • Découvertes : Finançant ses recherches avec des fonds propres, il a fait des découvertes spectaculaires. Ses molécules simples ont permis de ralentir, voire de stopper, les cancers, avec souvent une rémission de plusieurs années.
  • Publications : Le Dr Schwartz a écrit plusieurs livres sur le cancer, dont « Cancer, un traitement simple et non toxique ». Il a également exposé ses conclusions au public, préfacé par le professeur Luc Montagnier.
  • Autres Informations : Le Dr Schwartz a également découvert que le CO2 inhalé lors de la combustion du tabac et du papier est plus nocif que les goudrons du tabac. Il a également mentionné l’importance de l’alimentation méditerranéenne traditionnelle dans la prévention des cancers.

Il est clair que le Dr Schwartz est un pionnier dans le domaine de la recherche sur le cancer, cherchant constamment des méthodes innovantes pour traiter cette maladie redoutable.

Le Dr Schwartz contre le cancer Lire la suite »

Retour en haut