Les 5 tueurs infectieux actuels

Bonjour les ami-e-s,

Après avoir visionné une vidéo de l’IHU de Marseille de Septembre 2019… où le Professeur Didier Raoult est directeur, j’ai regardé si les 5 tueurs microbiens majeurs qu’il mentionne, et qui sont rencontrés actuellement dans le monde, sont connus pour être éliminés par le ClO2.

Vidéo : Clostridium difficile : la vraie maladie émergente qui tue en France

IHU Méditerranée-Infection. 219K subscribers

L’intervieweur demande qu’elle est la bactérie qui tue le plus en cette semaine à Marseille :

Le Pr Pierre-Edouard Fournier répond que c’est la bactérie Clostridium Difficile, principale tueuse chez les patients âgés hospitalisés, sous-estimée sur sa mortalité.

Ensuite le Pr Didier Raoult mentionne la source de données au niveau mondial concernant les causes de mortalité, qui est le « Global Burden of Disease » édité par le journal The Lancet. (Les dernières données accessibles sont pour 2016 https://www.thelancet.com/gbd/2016).

Il dit qu’il n’y a que 2 maladies qui progressent et qui inquiètent le plus, c’est Clostridium Difficile dans le monde, en Europe et aux USA, et la fièvre Dengue dans les pays du Sud.

C’est à 4 min. 25 que le Pr Raoult énumère les 5 sources infectieuses les plus mortelles en France actuellement (septembre 2019)


Grâce à cette vidéo, nous connaissons donc maintenant les principales causes d’infections mortelles en France, et nous pouvons chercher dans la littérature scientifique si ces agents pathogènes sont éliminés par le ClO2.

Attention, vous allez découvrir que le ClO2 est extrêmement efficace, et très rapidement, contre la plupart des virus, et même contre la plupart des autres agents pathogènes !

Et pourtant personne n’a le droit de l’utiliser !

1- Grippe et infections respiratoires

A/ Voyons d’abord pour la grippe

B/ Voyons ensuite pour les infections respiratoires

2 – Le Colibacille Escherichia Coli

3 – Le Staphylocoque Doré

4 – Le Bacille Pyocyanique

5 – Le Clostridium Difficile


Vous pouvez retrouver 83 études scientifiques anglophones que j’ai énumérées ici


Gros kyste sébacé !

Pour finir, si vous connaissez le Pr Raoult, faites lui parvenir le message suivant :

Les kystes sébacés sont très faciles à faire disparaître en quelques jours, en appliquant du ClO2 dilué en compresse pendant quelques minutes plusieurs fois par jour (les bactéries qui se nourrissent du sébum sont alors tuées)

1 goutte ou 2 de MMS1 activé (ClO2) puis dilué dans 50ml d’eau en compresseL’article complet est ici

Vitamine C est pour les enfants, et beaucoup aussi !

Commentaire de Theo Farmer

Plus important que jamais

Le pouvoir d’atteindre quotidiennement le bon niveau de vitamine C dans votre corps est une vieille nouvelle. Cela a un peu plus de 50 ans, mais ce n’est pas une «actualité». Ce qui est une «nouvelle» en ce moment, c’est la «crise» du COVID. Mais c’est une crise exagérée pour les personnes qui comprennent les besoins humains en vitamine C et qui prennent des mégadoses quotidiennement. Les praticiens orthomoléculaires peuvent «C à travers». Ils ont une compréhension avérée de la vitamine C : leur propre corps en est la preuve. C’est une compréhension qui les immunise contre la peur des virus.

Dans son livre de 1970 intitulé «La vitamine C et le rhume», le double lauréat du prix Nobel Linus Pauling a inclus un chapitre comparant les médicaments à la vitamine C. [1] Ce chapitre se termine par cette déclaration audacieuse :

« Au lieu de l’avertissement : GARDEZ CE MÉDICAMENT HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS ! Inscrit sur les médicaments contre le rhume, je pense qu’ils devraient dire GARDER CE MÉDICAMENT HORS DE LA PORTÉE DE TOUT LE MONDE ! UTILISEZ DE L’ACIDE ASCORBIQUE À LA PLACE. »

C’était un double prix Nobel, il y a 50 ans.

Pauling avait la confiance qu’il pouvait changer le monde. Son deuxième prix Nobel était le prix Nobel de la paix. Il l’a mérité pour son rôle dans l’amélioration du monde. Lui et sa femme ont joué un rôle déterminant dans l’interdiction de tous les essais d’armes nucléaires en surface. Pourtant, la science qu’il a compilée dans son livre de 1970 – qui pourrait changer le monde médical – est loin d’être connue 50 ans plus tard. En effet, si vous demandez à quelqu’un dans la rue s’il sait qui était Linus Pauling, très peu le savent. Alors, qu’est-ce-qu’il s’est passé ?

Mieux vaut commencer tôt

À partir de l’âge de 2 ou 3 ans, mes parents lisaient fréquemment un livre pour m’apprendre que manger des œufs et du jambon peut sembler une mauvaise idée, mais que parfois cela vaut la peine d’essayer des choses qui défient nos idées préconçues. C’était un concept complexe, bien plus compliqué que ce que j’avais besoin de savoir sur la vitamine C, mais cette leçon m’a été introduite dans un livre pour enfants, et cette leçon m’a bien servi. Le personnage du Dr. Seuss nommé « Sam I Am » nous a enseigné à tous cette précieuse leçon avec les mots : « Vous ne les aimez pas, dites-vous. Essayez-les, essayez-les et vous pourriez. Essayez-les, et vous pourriez, je dis. » [2]

Je connais toujours cette rime simple et vivifiante. Son application aux aliments est une chose. L’application à des pensées et croyances établies en est une autre et peut être la clé pour résoudre de nombreux problèmes de la vie. Mais comment aurais-je pu apprendre un concept aussi complexe dans les années 1960 et pourtant, enfant, je n’ai pas appris la vérité très simple sur mon besoin de mégadose de vitamine C pour maintenir une santé optimale ? Aussi, comment se fait-il que j’ai obtenu un baccalauréat universitaire en sciences avec distinction en 1983, et pourtant je n’ai jamais appris que pratiquement tous les mammifères, à l’exception des primates, fabriquent des mégadoses de vitamine C en interne toute la journée ? [3]

# Ma propre histoire

# Pensée tribale

# Comprendre la C à forte dose

# Attaques sur la vitamine C

# Les enfants doivent être soigneusement enseignés

Irwin Stone les a appelés « homo-sapiens ascorbicus, un mutant humain plus robuste » [7] et c’est exactement la tribu mutante qui a le pouvoir de changer les choses.

Une leçon simple, présentée correctement à nos enfants, alors que leur esprit est réceptif à l’appartenance à la tribu orthomoléculaire que Pauling a créée, peut être exactement ce qu’il faut pour faire du monde un bien meilleur endroit dans 50 ans.

(Theo Farmer exploite Helios Farms dans l’Oregon, une coopérative agricole qui utilise la science orthomoléculaire pour son bétail. Il est l’auteur de « Buttercup, Me and Vitamin C », un livre orthomoléculaire pour enfants disponible en téléchargement gratuit en pdf sur http://www.hfpma.online/shop .)

Témoignages de prise de méga-dose de vitamine C

1- Mon histoire personnelle de méga-dose de vitamine C

2 – Une femme atteinte d’iléite

3 – Succès partagé

4 – Ce que j’ai fait quand la maladie arrivait

5 – Mon protocole de vitamines et minéraux pour prévenir les infections

Pour une santé optimale et pour prévenir l’infection par des virus, je recommande de prendre des multivitamines :

  • avec un supplément de vitamine C
  • vitamine D (5000 UI / j) [8-10]
  • vitamine E (400 UI, tocophérols mixtes) [11]
  • magnésium (400 mg / j sous forme de malate, citrate ou chlorure) [12]
  • et zinc (20 mg / j). 

Pour trouver votre dose correcte de vitamine C, renseignez-vous sur la «tolérance intestinale» – la dose quotidienne juste en dessous de la quantité qui provoque un effet laxatif. [1-7] 

De nombreuses personnes trouvent que lorsqu’elles ne sont pas malades, une dose de 3 000 mg à 10 000 mg / jour (3 à 10 grammes par jour) prise en une seule fois provoquera un effet laxatif, mais elles peuvent tolérer la même dose quotidienne de vitamine C lorsqu’elle est prise en doses fractionnées. 

Cependant, lorsqu’une infection commence, des doses beaucoup plus élevées [1-7] peuvent l’empêcher de s’installer. Bien sûr, je recommande une alimentation saine et de l’exercice quotidien, et ne pas fumer ou boire de l’alcool à l’excès. Vous voudrez peut-être discuter des doses de vitamines et de minéraux avec votre médecin. Vous pourriez en effet rendre service à votre médecin.

Conclusion

Voici donc mon histoire de mon expérience avec la vitamine C pendant quatre décennies. La vitamine C en mégadoses fait des merveilles. Je dis à tout le monde, si vous ne prenez qu’une seule vitamine, assurez-vous de prendre de la vitamine C à un minimum de 10 000 mg / jour.

Ma cure de rajeunissement cellulaire est arrivée !

Bonjour à vous,

J’ai passé plusieurs commandes en juin, et j’avais tout reçu en quelques jours :

Cure de rajeunissement :

Voila comment je procède, et pourquoi ; je prends une dose de chaque produit par jour. J’en suis au deuxième mois, et franchement je me sens plus léger et plus dynamique, ce qui est normal, puisque ces produits ont une synergie qui améliore le fonctionnement des cellules et la production d’énergie !

Considérant que l’encapsulation dans les liposomes va délivrer les molécules directement dans la membrane de mes cellules, ces produits vont leur apporter des avantages exceptionnels, à domicile !

En priorité je compte sur le Glutathion (A1 sur la photo) et la Co-Q10 (A2 sur la photo), qui sont essentiels pour la production d’énergie cellulaire, et donc pour toutes leurs fonctions, nettoyage des déchets, réparation des dommages inhérents à leur marche normale, mais aussi causés par les agressions extérieures, et pour leur fonctionnement optimal.

Ensuite je vais profiter des effets reconnus puissants du Resvératrol (A3 sur la photo) contre le vieillissement cellulaire, comme découvert par le Pr David Sinclair aux USA.

En deuxième ligne d’action je vais délivrer du Magnésium (B1 sur la photo), directement à mes cellules qui en ont tant besoin, surtout pour les cellules nerveuses !

Puis du le complexe de Curcumin (B2 sur la photo), qui est reconnu mondialement pour ses multiples vertus antivirales, antibactériennes et anti-vieillissement.

Puis je prendrai les vitamines D3 et K2 (B3 sur la photo), qui bien que nous soyons en été, nous manquent bien souvent, malgré leur rôles essentiels pour le système immunitaire et la bonne calcification osseuse.

Et pour finir la fameuse B12 (B4 sur la photo), qui est très consommée par le cerveau, en plus d’être vitale, et qui me permettra donc de rajeunir mes chers neurones, pour peut-être, si vous m’encouragez, continuer à écrire d’autres livres pour vous faciliter la vie.

Je vous souhaite à toutes et tous la possibilité d’une telle cure de rajeunissement, de 3 mois au moins, voir encore mieux de la faire sur 6 mois, pour les plus chanceux(ses).

Essayez-les : http://bit.ly/BS-Liposomales

Et bon été ensoleillé à vous,

David Giquello

Bienfaits de la vitamine K2 pour le diabète

Des études récentes ont examiné le rôle de la vitamine K2 dans le cas de plusieurs problèmes de santé et elle s’est avérée prometteuse pour la santé osseuse, l’ostéoporose, la calcification vasculaire et les maladies cardiovasculaires. En activant les protéines qui aident le calcium à pénétrer dans les os et à se retirer des artères, la K2 joue un rôle très important, mais malheureusement peu connu, pour le maintien de la santé des os et du cœur.

Ces bienfaits ont été appuyés par des études cliniques indiquant que les suppléments de K2 peuvent réduire la perte osseuse liée à l’âge chez les femmes ainsi que réduire le risque de fractures. Les études démontrent également que la vitamine K2 peut aussi réduire le durcissement artériel, améliorant ainsi la santé cardiaque.  

La vitamine K2 réduit le risque de diabète de type 2

Une analyse de 2017 a conclu que la vitamine K2 améliore la sensibilité à l’insuline. Elle a également conclu que la vitamine K2 est plus efficace que la vitamine K1 pour diminuer le risque de diabète de type 2. L’analyse a souligné trois principaux mécanismes impliqués dans l’amélioration de la sensibilité à l’insuline. [1]

Effets sur la qualité osseuse dans les cas de diabète de type 2

Le diabète de type 2 cause une hausse du taux de glycémie, ce qui donne lieu à des dommages oxydatifs ainsi qu’à de l’inflammation dans le corps, et en particulier dans les vaisseaux sanguins. Cet effet a un fort effet négatif sur tout le système vasculaire – endommageant ainsi les petits et les gros vaisseaux sanguins, en plus d’accroître le risque de complications macro-vasculaires et micro-vasculaires, telles que :

Vitamine K2, calcification vasculaire et durcissement des artères chez les patients diabétiques

Le risque de maladies cardiovasculaires est considérablement accru chez les personnes souffrant de diabète de type 2. Le rôle de la vitamine K2 dans les cas de maladies cardiaques et de diabète a été étudié en profondeur. Elle maintient la mobilité du calcium et prévient son accumulation dans les artères. Comment cela fonctionne-t-il ?

La vitamine K2 est nécessaire à l’activation totale d’une protéine appelée protéine matricielle Gla (PMG), qui est considérée comme étant l’un des inhibiteurs de calcification artérielle les plus puissants. Pour le dire simplement, la PMG activée joue un rôle significatif dans la prévention de l’accumulation du calcium dans les vaisseaux sanguins, dont les artères coronariennes ainsi que l’aorte. Qu’arrive-t-il donc lorsque vous avez une carence en K2 ? Cette situation augmentera le taux de PMG inactive (PMGdp-uc) en circulation.

Vitamine K2 vs Vitamine K1

Tel que mentionné précédemment, l’analyse publiée en 2017 dans Diabetes Research and Clinical Practice a rapporté que la vitamine K2 est plus efficace que la K1 pour réduire le risque de diabète de type 2. [2] De même, plusieurs autres études ont également confirmé que la vitamine K2 peut être plus efficace que la K1 pour l’amélioration de la santé osseuse et cardiovasculaire.

Vitamine K1 ou phylloquinone

  • Se retrouve principalement dans les légumes verts à feuilles, tels que le chou kale, les épinards, les feuilles de chou cavalier, les feuilles de moutarde, la bette à carde, le brocoli et les choux de Bruxelles.
  • Nécessaire à la saine coagulation sanguine. Elle est transportée jusqu’au foie, où elle aide à activer des protéines, appelées facteurs coagulants.
  • Structurellement différente de la K2, en ce que sa chaine latérale est plus petite.
  • La carence peut donner lieu à des ecchymoses ainsi qu’à un saignement excessif

Vitamine K2 ou ménaquinone

  • Consiste en un ensemble de molécules appelées ménaquinones ou MK. Le nombre accompagnant les noms MK4 et MK7 font référence au nombre de chaines latérales.
  • Se retrouve dans les aliments fermentés tels que le natto (fèves de soja fermentées), le caillé et la choucroute. On la retrouve également dans les produits animaux tels que le fromage, le beurre, le jaune d’œuf, le foie d’oie et le poulet.
  • Également produite par les bactéries intestinales, mais en très petites quantités.
  • Les ménaquinones ont une chaine latérale plus longue, ce qui aide la K2 à demeurer plus longtemps dans le flux sanguin. Cela signifie que la K2 est absorbée plus efficacement par les tissus du corps, tels que les os, les vaisseaux sanguins et autres tissus.
  • Outre son implication dans le processus de coagulation sanguine, la vitamine K2 joue également un rôle essentiel dans le maintien de la santé des os et du système cardiovasculaire.  

Carence en vitamine K2

De plus, certains facteurs vous rendent plus susceptibles de développer un faible taux de K2, tels que :

  • Âge
  • Personnes souffrant de problèmes de santé tels que la haute tension artérielle, le diabète de type 2, les maladies cardiaques et la néphropathie chronique  
  • Certains médicaments, tels que les statines (médicaments permettant de baisser le taux de cholestérol), les anticoagulants, comme le warfarine, et les antibiotiques.
  • Les troubles de la santé digestive et les problèmes de santé tels que la maladie cœliaque, la maladie de Crohn, la rectocolite ulcérohémorragique, les chirurgies abdominales et la dysbiose intestinale. Ces problèmes gastro-intestinaux interfèrent avec l’absorption de la K2
  • Mauvais fonctionnement hépatique
  • Régime alimentaire faible en gras
Retour haut de page