Collagène, os et vitamine C

La vitamine C est nécessaire pour fabriquer le collagène, ce qui lui donne une importance majeure dans le maintien et la préparation de notre corps…

Qu’est-ce que le collagène ?

 Le collagène est la protéine la plus abondante dans notre corps et est en fait plus abondante que toutes les autres protéines combinées. Le collagène consiste en de fortes fibres blanches, plus fortes que le fil d’acier à poids égal, et qui, combinées avec des fibres élastiques (appelées élastine) constituent le tissu conjonctif qui maintient le corps ensemble.

Dans le corps le collagène se trouve principalement dans la peau, les os et les tissus conjonctifs, mais aussi dans la dentine des dents, dans les vaisseaux sanguins, les yeux, le cœur, et en fait, dans toutes les pièces du corps.

Il donne à la peau sa force et sa structure, et joue un rôle dans le remplacement des cellules de peau mortes. Dans la couche du milieu de la peau – le derme – le collagène aide à former un réseau fibreux, sur lequel les nouvelles cellules peuvent croître.

Du collagène fait aussi fonction de revêtement protecteur pour les organes délicats du corps, comme les reins.

Après l’exercice physique nos tissus musculaires réparent les nombreuses lésions microscopiques causées dans le muscle, le faisant ainsi grossir. Bien que la croissance musculaire répond relativement rapidement à l’exercice, la construction des tissus conjonctifs, et en particulier le collagène, est relativement lent.

De plus, la production de collagène décline naturellement avec l’âge, réduisant ainsi l’intégrité structurelle de la peau, causant ainsi l’affaissement de la peau, et la formation de lignes et de rides, ainsi que l’affaiblissement du cartilage dans les articulations.

Le collagène est sécrété par une variété de cellules différentes, mais principalement par celles du tissu conjonctif. Durant sa jeunesse, le corps produit en permanence du collagène, mais cette synthèse commence à décliner aux environs de l’âge de 40 ans, avec une réduction dramatique de sa fabrication chez les femmes après la ménopause. A l’âge de 60 ans il y a typiquement un déclin considérable dans la production de collagène.

Les bénéfices du collagène :

  • 1. Il améliore la santé de la peau et des cheveux
  • 2. Il réduit les douleurs et la dégénérescence des joints
  • 3. Il aide à guérir les intestins fuyants
  • 4. Il renforce le métabolisme, la masse musculaire et la production d’énergie
  • 5. Il renforce les ongles, les cheveux et les dents
  • 6. Il améliore la santé du foie
  • 7. Il protège le système cardiovasculaire

Collagène et vitamine C

« Nous avons trouvé des raisons montrant pourquoi nous devons prendre de plus grandes quantités de vitamine C pour rester en bonne santé, plus  de vitamine C que celle qui est présente dans les plantes que nous utilisons comme nourriture … il a récemment été montré par Myllyla et collègues qu’une molécule de vitamine C est détruite pour chaque H (atome d’hydrogène) remplacé par OH (pendant la formation de collagène) … La vitamine C, dans la réaction critique qui assemble le collagène dans les tissus, ne sert pas simplement comme un catalyseur mais est aussi détruite. » Linus Pauling, Prix Nobel.

Le fait que la vitamine C est impliquée dans presque toutes les étapes de la production de collagène démontre l’importance de l’apport adéquat de vitamine C dans notre alimentation.

Le manque de vitamine C provoque le scorbut. Cela était commun chez les marins il y a de nombreuses années, et il a été constaté qu’ils pouvaient être nourris de citrons verts pour prévenir cette maladie. Ceux qui ont le scorbut ont une production de collagène insuffisante et leur corps se décompose : des vaisseaux sanguins aux os, aux articulations, à la peau et finalement le système immunitaire et leur cœur. S’ils ne sont pas traités avec de la vitamine C, ils peuvent éventuellement en mourir.

 La vitamine C maintient la solidité des vaisseaux sanguins, et en conséquence, les vaisseaux sanguins forts sont moins sujets aux contraintes mécaniques, et ainsi ne nécessitent pas de dépôts de plaque pour les consolider.

Lorsque l’apport alimentaire en vitamine C est faible, la production de collagène est limitée, et les artères deviennent plus minces et plus faibles à l’usure. Un faible apport en vitamine C entraîne une augmentation des niveaux de Lp (a) dans le sang et la formation de plaques pour renforcer ces vaisseaux sanguins fissurés.

L’analogie du Dr. Rath pour la plaque artérielle est qu’il s’agit d’un « Plâtre » naturel pour les artères.

Le Pr Pauling croyait, et sa conviction est soutenue par un brevet aux Etats-Unis, que de grandes doses (mégadoses) de vitamine C et de lysine prises par voie orale peuvent prévenir et même dissoudre la plaque athéroscléreuse existante.

La Fondation pour La Vitamine C (Vitamin C Foundation) affirme que le manque de collagène provoque la rupture des vaisseaux sanguins, aboutissant à une hémorragie.

Selon la théorie unifiée de Pauling et Rath, la cause fondamentale des maladies cardiaques est la carence en vitamine C, qui limite la production de collagène.

La thérapie de Pauling pour cette condition est d’ingérer de grandes doses de deux substances : la vitamine C et la lysine.

L’étude récente de l’USC qui a créé une telle tempête de feu fournit en fait des preuves importantes à l’appui de la Théorie Unifiée du Pr Pauling / Dr Rath.

La conclusion de l’USC est convaincante, presque hors de tout doute raisonnable, qui dit que les personnes âgées ne peuvent pas obtenir la vitamine C dont ils ont besoin sans compléter leur régime alimentaire.

Alors qu’il est connu depuis plus d’un demi siècle que cette vitamine C est essentielle à le fabrication du collagène, le processus est seulement maintenant soumis à enquête. Il apparaît que la vitamine C est impliquée à chaque étape.

Nous avons trouvé les deux grandes raisons pour lesquelles nous avons besoin, pour être en bonne santé, de beaucoup plus de vitamine C que ce qui est présent dans les aliments que nous utilisons comme nourriture.

Premièrement, il y a le besoin continu du corps pour synthétiser de grandes quantités de collagène, pour la croissance et pour le remplacement du collagène dégradé par le fonctionnement quotidien du corps.

Deuxièmement, la vitamine C, dans les réactions essentielles qui fabriquent le collagène dans les tissus, n’est pas seulement utilisée comme catalyseur, mais y est détruite. [1]

Faits importants sur le besoin en vitamine C :

  • 1. nous ne synthétisons pas (ne produisons pas) notre propre vitamine c.
  • 2. nous devons obtenir la vitamine C dans notre alimentation et / ou en suppléments.
  • 3. la vitamine C est essentielle pour la production de collagène.
  • 4. la vitamine c est détruite pendant le processus de fabrication du collagène.

Collagène et sport

Une étude faite en Australie a montré que la prise de vitamine C avant des exercices physiques intermittents augmente la synthèse de collagène . [2]

Les blessures musculo-squelétales sont la plus commune source de plainte chez les populations actives. Plus de 50% de toutes les  blessures sportives peuvent être classées comme entorses, foulures, ruptures, ou déchirures de tissu musculo-squelétal.

Les interventions nutritionnelles et / ou physiques en vue de l’augmentation de la synthèse de collagène, et le renforcement de ces tissus pourraient avoir un important effet sur le taux de blessure.

Conclusion

Il est important de noter qu’il existe de nombreux facteurs qui soutiennent la formation et l’utilisation du collagène dans le corps – comme la vitamine C, le manganèse, le cuivre et les aliments riches en anthocyanes (comme les bleuets, cerises et mûres). Afin que le collagène soit activé dans le corps, prenez toujours vos suppléments avec une source d’acides aminés et de vitamine C, ou assurez-vous que votre supplément contient déjà ces nutriments activateurs pour en assurer l’absorption et l’utilité.
En outre, alors que de nombreuses crèmes et poudres prétendent revitaliser la peau en ajoutant du collagène, les molécules dans ces produits sont généralement trop grandes pour que votre peau puisse les absorber.
Grâce aux acides aminés et aux suppléments de vitamine C, vous améliorerez votre corps de l’intérieur et en dehors. En d’autres termes, vous pouvez économiser votre argent quand il s’agit de badigeonner le collagène directement sur votre peau et à la place acheter de la vitamine C qui aide à la production interne de collagène et à de nombreux autres avantages pour la santé.

Références :

Le chaînon manquant de la santé osseuse, c’est la vitamine C !

Lorsqu’il s’agit de la formation d’os forts et en santé, le calcium et la vitamine D semblent être les nutriments vedettes. Vous avez peut-être également entendu parler du rôle du magnésium et de la vitamine K2 dans la santé osseuse. Mais il y a de fortes chances que vous ne soyez pas au courant de la manière dont la vitamine C est sans doute tout aussi significative dans ce contexte.

Plusieurs données indiquent que la vitamine C est nécessaire pour la formation et le maintien de la qualité et de la haute densité osseuse.

Tout d’abord, voici un bref aperçu de ce en quoi consiste la formation et le remodelage osseux

Vous percevez peut-être vos os comme étant un organe inactif, mais le fait est que l’action est constante dans vos cellules et tissus osseux.

Les tissus osseux sont constitués de dépôts minéraux et d’une matrice protéique. Cette matrice protéique est en grande partie composée de collagène – l’une des protéines les plus abondantes dans le corps. Le collagène agit comme colle et maintient l’unité des tissus conjonctifs de notre peau, nos muscles, nos ligaments, nos tendons, notre cartilage, nos os, nos vaisseaux sanguins et la cornée de nos yeux. Les fibres de collagène constituent la structure intérieure où les minéraux osseux se déposeront.

Vos tissus osseux, autant la partie minérale que la matrice protéique, sont en constante rotation. Cela signifie qu’ils sont dans un cycle continu de dégradation et de reconstruction, un processus également connu sous le nom de « remodelage ». L’objectif principal du remodelage est d’éliminer les os vieux ou endommagés, de former de nouveaux os, d’aider les os à s’adapter au stress mécanique changeant et à réguler le taux de calcium ainsi que d’autres minéraux dans les fluides extracellulaire.

Les ostéoblastes sont des cellules chargées de la formation osseuse. Ces cellules déposent du calcium et du phosphate dans la matrice osseuse.

Les ostéoclastes sont des cellules chargées de la dégradation des vieux os. Ce processus, également appelé résorption, libère du calcium dans le sang.  

Les os sont en constante formation et résorption, mais le rythme respectif de ces deux processus est affecté par l’âge. Par exemple, après l’âge de 35 ans, le rythme auquel de nouveaux os se forment est plus lent que celui auquel il y a perte osseuse, ce qui donne lieu à une diminution de la densité osseuse avec l’âge. C’est pour cette raison que les personnes de plus de 30 ans se font généralement prescrire du calcium et de la vitamine D, afin d’interrompre le développement de l’ostéoporose.

Mais encore une fois, nous avons tendance à négliger l’importance de la vitamine C ici. Jetons un coup d’œil au rôle essentiel de la vitamine C dans l’équation de la « santé osseuse ».

La vitamine C est nécessaire à la formation du collagène

Les ostéoblastes, les cellules qui forment les nouveaux os, produisent toute sorte de protéines, dont le collagène. Tel que mentionné dans la section précédente, tous les minéraux osseux sont déposés dans une matrice qui est principalement faite de collagène.

Le collagène sain agit comme solide appui à la minéralisation osseuse – donnant ainsi aux os leur force et leur résilience. Votre corps ne peut produire de collagène sans vitamine C, qui agit comme important cofacteur pour les enzymes chargés de la biosynthèse du collagène. La vitamine C aide également à la synthèse d’autres protéines non collagéniques dans la matrice osseuse.

La vitamine C exerce une double action en ce qui a trait au renouvellement osseux

Le squelette subit un constant renouvellement – formation et dégradation. Ce renouvellement, ou remodelage, est important pour le maintien de la santé des os. Une étude publiée en 2010 a découvert que la vitamine C exerce une double action lors de ce processus [1].

  • Stimule la formation d’ostéoblastes, favorisant ainsi la formation de nouveaux os

La vitamine C combat le stress oxydatif des tissus osseux

La vitamine C est un puissant antioxydant qui limite les dommages oxydatifs et l’inflammation qui en résulte dans les tissus osseux. Les réactions inflammatoires interfèrent avec l’assimilation du calcium dans les os tout en favorisant la résorption osseuse.   

  • Élimine la formation d’ostéoclastes, favorisant ainsi la diminution de la résorption osseuse

La vitamine C réduit le risque de fracture de la hanche chez les femmes ménopausées

Les femmes ont tendance à perdre jusqu’à 20% de leur densité osseuse dans les quelques années suivant le début de leur ménopause. La diminution du taux hormonal, particulièrement de l’œstrogène, interfère avec la réparation osseuse ainsi que le processus de renouvellement, et est liée à la perte de densité osseuse avec le temps.

Un apport insuffisant en vitamine C peut accroître le risque d’ostéoporose. Beaucoup de données indiquent que les suppléments de vitamine C peuvent être bénéfiques pour le maintien de la densité minérale osseuse ainsi que pour la diminution du risque de fractures chez les adultes plus âgés, particulièrement parmi les femmes ménopausées. [2] [3] [4]

Accélère la guérison des fractures

En tant que puissant antioxydant et nutriment anti-inflammatoire, les suppléments de vitamine C sont connus pour leur rôle comme accélérateur de la guérison des fractures. La guérison des fractures s’accompagne typiquement d’un processus très douloureux appelé syndrome douloureux régional complexe (SDRC). Les études démontrent que la supplémentation en vitamine C aide à prévenir ce problème. [5]

Votre corps ne peut produire sa propre vitamine C. Les aliments et les suppléments sont votre unique moyen d’obtenir cet important nutriment. Puisqu’il s’agit d’une vitamine hydrosoluble, l’excès de cette dernière est sécrété hors du corps par l’urine. La vitamine C ne comporte donc pas de risque de toxicité lorsque consommée sous forme de suppléments de qualité.

N’ignorez pas le magnésium et la vitamine K2

Bien que la plupart d’entre nous sache que nous devons consommer suffisamment de calcium et de vitamine D (pour favoriser l’absorption du calcium) pour maintenir des os en santé tout au long de notre vie, les suppléments tels que le magnésium et la vitamine K2 sont bien souvent négligés.

La concentration de calcium dans le corps doit être correctement régulée. Il n’est pas souhaitable qu’une trop grande quantité de calcium circule dans votre flux sanguin. Dans le cas où cela se produirait, le calcium se logerait dans les tissus mous et les organes, dont les os, les nerfs, les muscles, les intestins et les vaisseaux sanguins. Une trop grande quantité de calcium à ces endroits  peut résulter en toute sorte de problèmes de santé – tels que les crampes musculaires, les calculs rénaux, l’arthrite et l’ostéoporose. Cela peut même donner lieu à la formation de plaque. Cela durcit et rétrécit les artères, accroissant ainsi le risque de haute pression artérielle, de maladie cardiaque et d’AVC. C’est là que le magnésium et la vitamine K2 entrent en jeu.

Magnésium : Vous avez besoin de vitamine D pour absorber le calcium. Mais saviez-vous que vous avez besoin du magnésium pour convertir la vitamine D en sa forme utilisable par le corps? Le magnésium convertit la vitamine D en sa forme active appelée « calcitriol ». Voici les autres manières dont le magnésium contribue à la santé osseuse :

  • Permet au calcium d’entrer dans les cellules lorsque nécessaire et le conduit vers la sortie lorsqu’il a complété sa tâche. De cette manière, le magnésium garde un contrôle sur les déplacements du calcium qui entre et qui sort de la cellule. Une quantité insuffisante de magnésium permet au calcium d’entrer dans les cellules sans aucune restriction, ce qui peut donner lieu à des complications allant des contractions aux crampes, en passant par l’arythmie, l’ostéoporose, la haute pression artérielle et les maladies cardiaques.  
  • Agit de concert avec les glandes thyroïde et parathyroïde afin de réguler le taux de calcium dans le sang.

Vitamin K2 : Vous obtenez du calcium par la nourriture ou les suppléments. La vitamine D favorise l’absorption de ce calcium dont vous avez tant besoin pour des os forts et en santé. Mais le calcium a besoin d’aide. C’est là que la vitamine K2 entre en jeu. La vitamine K2 active deux importants enzymes qui se lient au calcium et qui dirigent ce minéral là où nécessaire :

  • Active la Matrice Gla-protéinique, ou MGP. Cet enzyme se lie et retire le calcium présent dans les vaisseaux sanguins.
  • Active l’ostéocalcine, une protéine libérée par les ostéoblastes, se lie au calcium circulant dans le sang et l’aide à atteindre la matrice osseuse.  

Bien que vous ayez besoin d’un équilibre sain entre le calcium, la vitamine D et les exercices impliquant le mouvement du poids de son propre corps afin de maintenir une bonne santé osseuse et pour prévenir une perte osseuse significative en âge avancé, il ne faut pas oublier que la vitamine C joue également un rôle important dans la prévention de l’ostéoporose. En fait, il se pourrait que la vitamine C agisse encore plus efficacement que les biphosphonates, une classe de médicaments, pour traiter l’ostéoporose. Les études indiquent que ces médicaments pourraient en fait affaiblir les os et accroître le risque de fractures chez certaines personnes. Parallèlement, la vitamine C améliore la masse osseuse, diminue le risque de fractures chez les personnes âgées et accélère la guérison des fractures, tout en ralentissant la douleur et l’inflammation qui y sont associées.

Vitamine C liposomique avec glutathion

30 doses de 1 gramme de vitamine C micro-encapsulée
+ 30 mg de Glutathion par dose (1 dose = 1 petite cuillère).

Reconnue comme beaucoup plus efficace que les autres vitamines C !
Absorbée à 98% dans le sang, contrairement à seulement 20% pour les comprimés.

 Ce produit est ici !

Références :

  1. Gabbay K. H. et al. “The Ascorbate Synthesis Pathway: Dual Role of Ascorbate in Bone Homeostasis.” The Journal of Biological Chemistry. April 21, 2010.
  2. Morton et al. Vitamin C supplement use and bone mineral density in postmenopausal women. J Bone Miner Res. 2001
  3. Kim et al. Favorable effect of dietary vitamin C on bone mineral density in postmenopausal women (KNHANES IV, 2009): discrepancies regarding skeletal sites, age, and vitamin D status. Osteoporos Int. 2015
  4. Sahni et al. Protective effect of total and supplemental vitamin C intake on the risk of hip fracture: a 17-year follow-up from the Framingham Osteoporosis Study. Osteoporos Int 2009.
  5. Hart et al. The Role of Vitamin C in Orthopedic Trauma and Bone Health. Am J Orthop (Belle Mead NJ). 2015
Retour haut de page